Un vin de l’opposition ougandaise au Royaume-Uni après une prétendue interdiction de visa

0 101

Bobi Wine, éminent député de l’opposition ougandaise et ancienne sensation musicale, a marqué une étape importante avec sa première visite au Royaume-Uni depuis plus d’une décennie.

Cette visite intervient trois semaines seulement après la décision du gouvernement britannique de lever l’interdiction de visa dont il faisait l’objet depuis neuf ans.

Partageant son enthousiasme, Bobi Wine a posté sur les réseaux sociaux une photo de lui devant les locaux emblématiques de la BBC à Londres, avec la légende suivante : “Londres, cela fait 10 longues années !”. L’interdiction d’entrée de Bobi Wine au Royaume-Uni était prétendument liée à sa chanson “Burn Dem” de 2014, critiquée par des groupes de défense des droits pour sa promotion présumée d’attaques homophobes.

Au sommet de sa carrière, Bobi Wine s’est vu refuser un visa britannique peu après la sortie de la chanson, ce qui l’a contraint à annuler deux spectacles prévus dans le pays.

Contacté par les médias, le ministère de l’intérieur britannique a refusé de confirmer s’il avait interdit l’entrée de Bobi Wine sur son territoire.

Le 5 novembre, Bobi Wine, de son vrai nom Robert Kyagulanyi, a déclaré qu’il avait finalement pu rentrer au Royaume-Uni.

“Je suis très heureux de vous informer que l’interdiction qui m’avait été faite d’entrer au Royaume-Uni a finalement été annulée et que je me rendrai bientôt au Royaume-Uni après plus de dix ans”, a déclaré Bobi Wine sur X.

Il a ajouté que son équipe juridique s’était battue sans relâche pour obtenir la levée de l’interdiction de voyager.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *