Plus de 115 000 personnes infectées par le VIH à Kaduna – officiel

Détails avec Asma'u Halilu, Kaduna

0 117

Alors que le monde commémore cette année la Journée du sida (WAD), le Secrétaire exécutif (ES) de l’Agence de contrôle du sida de l’État de Kaduna (KADSACA), le Dr Neyu Iliyasu, révèle que plus de 115 000 personnes sont infectées par le VIH au mois de novembre 2023.

Le SE, qui a présenté les brèves statistiques sur le VIH/SIDA lors d’une conférence de presse dans son bureau, a noté que seulement 63 000 personnes environ sont actuellement sous traitement, tandis que 52 000 autres n’ont pas encore été détectées et ne sont peut-être pas sous traitement, une évolution qu’il a qualifiée d’indésirable.

La Journée mondiale de lutte contre le sida a été organisée pour rappeler la responsabilité partagée de lutter farouchement contre la pandémie de VIH/sida et d’honorer la vie des personnes infectées, décédées ou ayant subi des pertes directement ou indirectement à cause du fléau du VIH.

M. Neyu a révélé que 9 980 enfants et adolescents étaient infectés et que 5 383 d’entre eux (54 %) n’avaient pas reçu le traitement nécessaire.

“Les chiffres de l’État de Kaduna montrent que plus de 115 000 personnes sont infectées par le VIH, mais que seulement 63 000 d’entre elles sont sous traitement. L’écart de 52 000 personnes n’a pas encore été détecté et n’est pas sous traitement, ce qui n’est pas souhaitable.

“Malheureusement, nous avons également 9 980 enfants et adolescents infectés, dont 5 383 (54 %) ne bénéficient pas du traitement souhaité”, a-t-il souligné.

Selon lui, le thème de la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le sida de cette année signifie que les communautés doivent être au cœur de l’action pour faire disparaître les nouvelles infections par le VIH, et qu’elles doivent assumer leur responsabilité en tant que porte d’entrée de la riposte au VIH/sida.

“En commémorant la Journée mondiale de lutte contre le sida aujourd’hui, nous reconnaissons le pouvoir des communautés à conduire le changement nécessaire, à inspirer l’espoir et à nous conduire sur la voie d’un avenir où le VIH/sida ne sera plus qu’un lointain souvenir.

Selon lui, le succès de l’objectif “zéro nouvelle infection” dépend de la capacité des communautés à prendre l’initiative de fournir des informations sur le VIH/sida, sur les moyens de le prévenir et sur la manière d’obtenir un traitement et un soutien pour les personnes séropositives, sans stigmatisation ni discrimination.

L’État de Kaduna s’est engagé dans des initiatives communautaires qui ont permis de lever les obstacles aux soins de santé, de diffuser des informations et d’apporter un soutien aux personnes touchées par le VIH/sida”, a-t-il déclaré.

“Ces initiatives vont des campagnes de sensibilisation à la base aux volontaires de la santé communautaire qui encouragent la demande de soins de santé et l’accès au traitement.

“Je veux encourager tout le monde à tendre la main à ses amis, à ses parents, à ses partenaires et même à ses voisins en renouvelant son engagement à renforcer les communautés dans tous les aspects du développement”, a-t-il ajouté.

Il a toutefois remercié le gouverneur de l’État, Uba Sani, et son équipe pour l’intérêt qu’ils portent au secteur de la santé, tout comme il a remercié les parties prenantes dans le domaine des interventions liées au VIH, plaidant en faveur de partenariats solides dans les secteurs public et privé, les ONG, les organisations communautaires et tous ceux qui soutiennent et facilitent les interventions en matière de santé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *