La douane, section de Kaduna totalise 264 saisies en un mois

Propos recueillis par Asma'u Halilu depuis Kaduna

0 87

Le contrôleur du Service des douanes du Nigéria, FOU Zone B Kaduna, Dalha Wada Chedi, a annoncé que l’unité avait enregistré un total de deux cent soixante-quatre (264) saisies de 21 articles différents au cours d’un mois d’assomption.

Lors d’un briefing à Kaduna, il a réitéré la détermination de l’unité à continuer d’améliorer les stratégies et les performances globales en s’appuyant sur les solides fondations dont il a hérité.

“Alors que je souhaite immédiatement attirer votre attention sur le fait que la fermeture de toutes les frontières terrestres avec la République du Niger est pleinement en vigueur, je souhaite rappeler à tous et à chacun que notre unité continuera à assurer une conformité totale avec les directives de la direction et de la gestion du Service des douanes du Nigéria chargé de mettre en œuvre les directives du gouvernement fédéral”.

Chedi a souligné que la section continuera à s’appuyer sur les orientations politiques du Contrôleur général des douanes, Bashir Adewale Adeniyi MFR, en ce qui concerne tous les processus opérationnels visant à obtenir des résultats optimaux.

Il a donc appelé toutes les parties prenantes, en particulier les commerçants et les hommes d’affaires, y compris tous les Nigérians, à éviter toutes les activités qui sont en violation des lois douanières en vigueur, afin qu’ils puissent continuer à respecter et à soutenir le développement et la croissance des objectifs nationaux.

Le contrôleur a précisé qu’il n’ignorait pas qu’au cours des mois de braise et en particulier en cette période de vacances, beaucoup voudraient s’engager dans des activités illégales, par conséquent, les contrebandiers et tous les autres commerçants sans scrupules sont avertis de se tenir à l’écart de la zone B, car ses hommes sont entièrement sur le terrain et prêts au combat pour agir conformément aux procédures opérationnelles standard (SOP) telles qu’elles sont inscrites dans la loi sur le service des douanes du Nigeria 2023.

“Je suis également heureux de présenter les statistiques des détentions et des saisies effectuées au cours de la période considérée, avec une valeur totale en droits acquittés (DPV) de deux milliards, huit cent quatre-vingt-huit millions, quatre cent soixante mille, deux cent quatre-vingt-quatorze nairas et soixante-huit kobos (N2 888 460 294,68) seulement. “

Les objets saisis se répartissent comme suit:

DPV (N)61 Véhicules d’occasion

Sacs de riz étuvé étranger (50 kg chacun), sacs de riz étuvé étranger (25 kg chacun)

Huiles végétales raffinées étrangères (25 litres chacune) Cartons de spaghetti, de macaroni et de couscous

Balles de vêtements d’occasion étrangers

Sacs de chaussures d’occasion étrangères Cartons de produits de volaille congelés

Cartons de pommade étrangère

Couteaux d’office étrangers

Cartons de lait concentré étranger

Bidons de PMS (25 litres chacun)

Pneus usagés étrangers

Cartons de narguilé étranger (tabac)

Cartons de cigarettes étrangères

Cartons de médicaments étrangers

70 pièces de machettes étrangères

Cartons de crème lactée étrangère

Sacs de sulfate d’ammonium (25 kg chacun)

Cartons d’assaisonnements périmés

Sacs de farine étrangère

“Ce modeste succès est le fruit de notre travail de veille et de l’amélioration de nos stratégies en vue d’accroître nos performances opérationnelles.”

Le contrôleur a exprimé sa gratitude à l’armée, à la police nigériane, à l’agence nationale de lutte contre la drogue (NDLEA) et à toutes les autres agences apparentées, et les a assurées de la volonté de l’unité de continuer à travailler en partenariat avec elles.

“Toutefois, conformément à nos procédures opérationnelles standard, tous les articles saisis qui relèvent davantage du mandat de nos agences sœurs leur seront remis au cours de cette présentation, en particulier à la NAFDAC, où notre unité leur remettra tous les produits pharmaceutiques saisis en vue d’une enquête plus approfondie et de poursuites judiciaires dans la mesure du possible.”, a réitéré le responsable de la douane.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *