Guerre Israël-Hamas : des Sud-Africains dans la rue pour la Palestine

0 132

Ils appartiennent aux partis politiques, à la société civile et autres, des centaines de sud-africains étaient dans la rue de Johannesburg mercredi pour exiger un cessez-le-feu permanent à Gaza et en Cisjordanie. C’était à la faveur de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien instaurée depuis 1978.

Cette année, elle se déroule sur fond de la recrudescence du conflit entre le Hamas et Israël depuis le 7 octobre.

“Elle appelle chacun d’entre nous à protester contre toutes les injustices qui se produisent dans le monde, parce que ce qui se passe en Palestine peut arriver à n’importe qui dans le monde, alors elle appelle chacun d’entre nous à s’opposer à l’injustice.”, explique  Khanya Ndabankulu, manifestant.

Une solidarité qui trouve son explication dans le passé d’une partie de la population du pays.

“Nous faisons notre devoir d’humanité, comme les gens l’ont fait en Afrique du Sud lorsque nous, les Noirs, avons été opprimés et que les gens se sont montrés solidaires avec nous. Et c’est le devoir impératif de l’homme de faire preuve de solidarité et de soutenir le cri des peuples opprimés dans le monde”, raconte Mohamed Shaahid Mathee, manifestant.

Les députés sud-africains ont appelé la semaine dernière à la rupture des relations avec Israël. Appel porté notamment par le parti l’ANC au pouvoir.

“Comme (le Premier ministre israélien Benjamin) Netanyahu, qui tue des enfants, qui bombarde des hôpitaux, qui bombarde des camps de réfugiés. Camarades, nous sommes ici aujourd’hui émus par la camaraderie et l’esprit d’unité qui règnent entre nous. En tant qu’ANC (African National Congress), nous avons dit à notre gouvernement, nous avons rejoint les partis politiques au Parlement, appelant à la fermeture de l’ambassade d’Israël”, a déclaré  Fickle Mbalula, secrétaire général du Congrès national africain

Le président sud-africain a accusé Israël de crime de guerre et de génocide à Gaza.

 

Avec Africanews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *