Investissements étrangers: la Chambre basse apte à œuvrer avec la Turquie

Propos recueillis par Gloria Essien, Abuja.

0 138

Le vice-président de la Chambre des représentants, l’Honorable Benjamin Okezie Kalu, a exprimé la volonté du Parlement de soutenir les efforts visant à augmenter le nombre de travailleurs de la santé qualifiés dans le pays et à freiner l’exode massif des travailleurs de la santé à la recherche d’un avenir meilleur à l’étranger.

Il a fait cette déclaration lorsqu’il a reçu une délégation d’une société turque, Duysiad Group and Flekssit Office Furniture Limited, dirigée par son président et membre du Conseil d’administration, Ahmet Kızılöz, dans son bureau à l’Assemblée nationale, le 28 novembre.

Le vice-président de l’Assemblée nationale a dénoncé l’impact de l’exode des professionnels de la santé du Nigéria, qui pourrait conduire à l’importation de services de santé.

Il a félicité la société turque pour l’intérêt qu’elle porte à la création d’une école de médecine, qui se concentrera sur l’enseignement et la recherche dans le domaine de la santé.

Investisseurs étrangers

Le vice-président a rappelé que le président Bola Tinubu, lors d’un récent voyage en Arabie Saoudite, a exprimé la volonté du Nigéria d’accueillir des investissements, ajoutant que le parlement, conformément à l’agenda “Renewed Hope” du gouvernement, assouplira le terrain pour les investisseurs à travers le cadre juridique.

“La Turquie est comme un deuxième marché pour le Nigéria en ce qui concerne les matériaux de construction, l’équipement médical et le mobilier de nos différentes maisons.

“Le commerce entre la Turquie et le Nigéria est un avantage si l’on compare la distance que nous pouvons parcourir par rapport aux pays asiatiques comme la Chine.

“La proximité du marché a toujours été un avantage dans les relations économiques. Je tiens à dire que nous ne regrettons pas d’avoir travaillé avec la Turquie jusqu’à présent, et je suis sûr que nous ne regretterons pas de travailler avec la Turquie à l’avenir.

“En lisant la lettre que vous avez soumise, que je viens de parcourir, en voyant le domaine d’intérêt qui comprend une école de médecine, la fourniture de services de santé, l’équipement de ceux qui fourniront des services de santé, il s’agit d’un domaine où la nation a besoin d’aide. Le ministère en est conscient, surtout si l’on considère l’exode massif des médecins hors du pays.

“Le Parlement soutiendra tous les efforts déployés dans ce sens afin de s’assurer que notre pays dispose d’un plus grand nombre de professionnels de la santé qualifiés.

“Nous avons l’intention de nous occuper de nos problèmes médicaux et de notre sécurité sanitaire en utilisant nos professionnels de la santé locaux plutôt qu’en important des services de santé de l’extérieur du pays.

“Vous voyez une situation où l’impact de l’exode des professionnels sanitaires du Nigéria pourrait conduire à l’importation de services de santé, ce qui, j’en suis sûr, va augmenter le coût de la fourniture de services de santé à nos compatriotes, hommes et femmes”, a lancé M. Kalu.

“Projet” de Paix dans le Sud-est

Il a également sollicité le soutien de la société pour son initiative connue sous le nom de “Peace in the Southeast Project” (PISE-P) (projet de paix dans le Sud-est).

Le vice-président a informé la délégation que cette initiative était une approche non cinétique visant à mettre fin à l’insécurité dans le Sud-est.

“Je constate également que vous avez l’intention de tirer parti de notre force en ce qui concerne la disponibilité du bois dans ce pays, qui, au fil des années, a été exporté en tant que produit primaire vers d’autres pays, qui l’utilisent et le renvoient à un prix élevé.

Le projet “Paix dans le sud-est” est un projet basé dans le Sud-est.

“Nous nous efforçons de mettre fin à l’insécurité dans la région en utilisant des moyens non chaotiques.

“Mon organisation, le Projet Paix dans le Sud-est, aimerait donc s’associer à vous pour trouver un moyen d’établir une Académie du meuble dans la région dès que possible, car nous voulons installer nos enfants dans une salle de classe et leur donner les compétences qui leur permettront de gagner leur vie.

“Et je pense que le partenariat avec vous pourra nous aider à réaliser ce programme sociologique de paix dans le Sud-est.

“Ainsi, au-delà des affaires, nous ferons plus que des affaires avec cette initiative, car vous contribuerez à la paix dans cette région”, a-t-il ajouté.

Auparavant, le chef de la délégation, M. Ahmet Kızılöz, a révélé au législateur adjoint qu’il souhaitait collaborer à la création d’une académie du meuble ultramoderne afin d’encourager les talents et les compétences locales dans l’industrie du meuble et d’une école de médecine de premier plan, axée sur l’enseignement et la recherche dans le domaine de la santé.

Il a félicité le législateur adjoint pour ses efforts remarquables en faveur d’une paix durable dans le Sud-est du Nigéria.

Aspirer à des postes de direction

Dans le même ordre d’idées, le représentant de la Chambre basse a également demandé aux étudiants nigérians d’aspirer à des postes de direction dans leurs différentes écoles.

M. Kalu a fait cette annonce lorsqu’il a reçu une délégation du vainqueur du concours Kuyi ICT, Grace School, Gbagada, Lagos.

“Aujourd’hui, je suis le sixième citoyen de la République fédérale du Nigéria grâce à l’inspiration que j’ai reçue à l’âge de dix ans.

“Je crois que je n’en ai pas encore fini parce que l’inspiration est toujours là, suscitant encore plus d’ambition. Je vous mets donc au défi de ne pas vous considérer comme très peu de chose et d’aspirer à quelque chose.

“Je félicite l’honorable Kuje d’avoir fait cela. C’est comme si nos esprits étaient en phase l’un avec l’autre, car je dirige actuellement une clinique de leadership à l’université d’Abuja afin d’élever des gens comme eux dans ma propre école de pensée sur le leadership”, a-t-il conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *