Le ministre de l’agriculture inaugure le programme de développement du blé dans l’État de Jigawa

0 107

Le sénateur Abubakar Kyari, ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, a officiellement lancé le programme de culture en saison sèche 2023/2024 dans le cadre du programme national de croissance agricole et du projet Agro-Pocket (NAGS&AP) le samedi 25 novembre 2023.

L’événement a eu lieu à Kadume, dans la zone de gouvernement local de Hadejia.

Devant un public distingué, le sénateur Kyari a exprimé sa gratitude à toutes les parties prenantes présentes, y compris le gouverneur exécutif de l’État de Jigawa et ses collègues ministres.

Il a salué la déclaration sans précédent du président Bola Ahmed Tinubu, qui a déclaré l’état d’urgence pour la sécurité alimentaire du Nigeria le 13 juillet 2023, ouvrant ainsi la voie aux efforts ciblés du ministère.

Le sénateur Kyari a ensuite souligné l’importance de l’agriculture de saison sèche, la décrivant comme une opportunité cruciale pour libérer le potentiel agricole du pays et diversifier la production alimentaire.

Selon lui, cette initiative transcende les contraintes saisonnières et contribue à répondre à la demande d’une population croissante et à renforcer l’économie.

Le ministre a expliqué que l’initiative d’agriculture en saison sèche est un élément clé du projet NAGS&AP, rendu possible par un prêt de 134 millions de dollars de la Banque africaine de développement, ajoutant qu’elle vise à renforcer la capacité des agriculteurs à cultiver des denrées de base telles que le riz, le maïs, le manioc, le blé, le soja et le sorgho, avec pour objectif d’augmenter le rendement des cultures d’au moins 20 %.

“Nos agriculteurs restent nos atouts les plus précieux en tant que nation”, a-t-il déclaré.

Il s’est ensuite engagé à soutenir 150 000 à 250 000 agriculteurs en subventionnant 50 % des intrants, dans le but de cultiver entre 200 000 et 250 000 hectares et d’atteindre un rendement escompté de 1 250 000 tonnes de blé.

Afin de garantir la transparence et la responsabilité, le ministre a souligné que le programme s’appuierait sur la technologie et fournirait des services de soutien tels que la vulgarisation, l’assurance et des financements supplémentaires.

Le sénateur Kyari, conscient des défis à venir, a souligné l’utilisation innovante des technologies de l’information et de la communication (TIC) par le ministère pour résoudre les problèmes, qu’il s’agisse de cibler les groupements de fermes irriguées ou d’établir une cartographie des agriculteurs vers les centres de rachat des agrodétaillants.

Il a insisté sur l’effort collectif nécessaire pour transformer les défis en opportunités et favoriser une nation durable et sûre sur le plan alimentaire.

“Travaillons main dans la main, unis dans un même but, pour ouvrir une nouvelle ère de prospérité agricole et assurer un avenir meilleur au Nigeria. Ensemble, nous pouvons transformer nos défis en opportunités et ouvrir la voie à une nation durable et sûre sur le plan alimentaire. Osons renouveler notre espoir”, a-t-il conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *