Etat de Kogi: le personnel sanitaire aux niveaux des collectivités locales à une formation pratique

Précisions de Oluwakemi Jonah depuis Lokoja, la capitale de l'Etat

0 217

L’établissement chargé des centres de santé primaires dans l’Etat de Kogi, au Nord-centre du Nigéria accorde plus d’attention à la collecte de données sur la santé afin de raffermir les centres de santé de base.

Précisément, l’Agence de Développement des Soins de Santé de Base de l’Etat de Kogi (KSPHCDA) en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (l’OMS) a formé environs 315
personnels de santé à travers les 21 collectivités locales sur la collecte et le reportage des données viables visant l’amélioration des centres et l’administration des vaccins contre le covid 19 dans le cadre de “Can Give Project”.

Le directeur de la dite agence, Dr Abubakar Yakubu a affirmé que grâce au programme de sensibilisation, l’Etat peut rapporter correctement les données des programmes d’intervention qui
entrent dans l’Etat. Il a en outre manifesté son intérêt dans les données qui seront recueillies de chaque enfant ayant reçu un vaccin différent soit les vitamines ou d’autre types de vaccination.
L’un des organisateurs de l’évenement Dr Emmanuel Bola Jonah a pour sa part expliqué en détail l’importance de reportage des données de santé affirmant que sans elles ils n’amélioreront pas la vaccination contre le covid 19 et ne régleront jamais l’enjeu de données de sanitaires qui perturbe l’Etat “nous savons tous que les données sont recueillies des sources primaires au niveau le plus élevé. Donc, il faut documenter correctement les chiffres des enfants qui ont reçu les vitamines et autres interventions. Cette sensibilization stimulera mieux l’équipe et il y a place à amélioration dans l’Etat de Kogi lorsqu’il s’agit de reportage des données et des programmes d’intervention”.

En fait, pour soutenir la perspective du Docteur Bola, son homologue de l’OMS M. Raji Toyosi a révélé que les données collectées récemment n’étaient pas fiables raison pour laquelle la formation était rapidement mis en place. “Cet engagement nous aiderons à améliorer la vaccination de covid 19 et recueillir des données réelles et viables en vue de renforcer le système dans le domaine de vaccination et la collecte des données de santé. Nous ferons de notre mieux pour assurer que les données d’un niveau à un autre sont parfaites et bien capturées”

Ces derniers temps, les centres de santé de base dans l’Etat s’améliorent de plus en plus grâce à l’engagement plus récent et étendu de KSPHCDA.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *