Des jeunes filles exhortées à relever les défis du leadership

Rapport signé Eme Offiong, Calabar

0 141

Des experts dans le domaine du développement du genre ont encouragé les jeunes femmes à considérer les défis de leadership comme une chance de mettre en évidence leurs capacités distinctives et innées.

Les parties prenantes ont donné ces conseils lors de la cérémonie de remise des diplômes à 20 jeunes femmes du programme Orange Fellowship, organisée en collaboration avec l’American Corner, Calabar et la radio Hit FM pour commémorer les 16 jours d’activisme des Nations Unies contre la violence basée sur le genre (VBG).

Itam Abang, un homme politique de premier plan et ancien législateur, a invité les jeunes diplômés à faire preuve de diligence, de concentration et de courage dans les domaines qu’ils ont choisis.

M. Abang a précisé: “Je vous demande d’avoir le courage de diriger et de ne pas vous laisser intimider. Vous devez être diligents, concentrés et déterminés à faire ce qu’il faut dans les domaines que vous avez choisis.

“Vous devez être ambitieux et audacieux pour réussir dans la vie. Pendant que vous entrez dans le monde, je vous encourage tous à ne jamais perdre de vue vos objectifs et votre vision, quels que soient les défis, car ces défis sont autant d’occasions de mettre en valeur vos qualités uniques”, a-t-elle déclaré.

Impact sur la société

S’exprimant également, le directeur général de Hit FM, la première station de radio privée de l’État de Cross River, M. Patrick Ugbe, a noté que le programme Orange Fellowship, issu de l’une de ses productions phares “The Orange Show”, était conçu pour avoir un impact positif sur la société par le biais de messages radiodiffusés et d’interactions physiques avec les gens.

“L’Orange Show est diffusé sur Hit FM et notre philosophie, en tant que station de style de vie, est d’apporter tout programme que nous avons à la communauté. J’encourage mes présentateurs, mes producteurs et d’autres à proposer des événements qu’ils peuvent organiser dans le cadre de leurs émissions ; c’est ainsi qu’est né le programme Orange Fellowship, qui est une émanation de l’Orange Show”, a-t-il évoqué.

Deux des boursières, Mlle Chidimma Ozugbo et Mlle Abundance Attauko, ont remercié les organisateurs du programme de leur avoir donné l’occasion d’acquérir des connaissances qui changent la vie, ce qui leur a donné la confiance nécessaire pour aspirer à de plus grandes responsabilités au sein de leurs communautés immédiates.

Réaliser les ODD

Dans une interview, l’organisatrice de la bourse, Abedmire Adi-Williams, a souligné que le programme, qui a débuté il y a trois ans, a permis à 60 jeunes femmes de découvrir leur potentiel dans des domaines tels que “le plaidoyer fondé sur les données, les technologies de l’information et de la communication, le leadership, la santé et les droits sexuels et génésiques, la violence sexuelle et sexiste, ainsi que d’autres questions liées aux objectifs de développement durable n° 5, à savoir l’égalité entre les hommes et les femmes”.

Selon elle, chaque année depuis la création du programme, des centaines de jeunes femmes nigérianes, en particulier celles qui fréquentent des établissements d’enseignement supérieur, ont demandé à participer à la bourse et, à l’issue d’un processus de sélection rigoureux, 20 candidates sont acceptées en tant que bénéficiaires.

La directrice de l’American Corner, à Calabar, Mme Anne Mesembe, a intimé que l’American Corner avait collaboré avec le programme de bourses pour former et éduquer les jeunes filles et avait ouvert ses portes à d’autres agences ayant un intérêt similaire, y compris le gouvernement de l’État de Cross River, afin d’éduquer les jeunes, indépendamment de leur sexe et de leur âge.

Le point culminant de la cérémonie a été la remise des prix et des certificats aux boursiers et aux personnes ressources les plus remarquables.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *