Une enveloppe de 3,2 milliards de naira pour les scanners dans les aéroports nigérians

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 231

Le Conseil exécutif fédéral a approuvé la somme de 3,2 milliards de nairas pour l’acquisition de scanners modernes destinés à être utilisés dans cinq aéroports internationaux du Nigéria.

Le ministre de l’aviation et de l’aérospatiale, Festus Keyamo, a révélé cela en informant les correspondants de la State House à la fin de la réunion de lundi du Conseil présidé par le président Bola Tinubu.

Ses mots: “C’est ce qui intéresse les Nigérians, car depuis mon entrée en fonction, nous avons été inondés de plaintes concernant les expériences pénibles vécues par les passagers à l’aéroport, où les fonctionnaires des différentes agences doivent fouiller physiquement leurs bagages, et cela a vraiment touché les Nigérians.

“Nous avons donc pensé que nous devrions faire quelque chose comme l’Administration de la sécurité des transports (TSA) aux États-Unis, où il y a des machines de détection qui, lorsqu’elles passent à travers votre sac, détectent des explosifs ou toute autre chose, et c’est la fin de la fouille.

”Le Conseil a donc approuvé l’attribution d’un contrat de 3,2 milliards de nairas pour la fourniture et l’installation de systèmes personnalisés de détection d’explosifs et de stupéfiants, avec une vision double et à distance”.

Le ministre a révélé que les aéroports bénéficiaires sont les aéroports internationaux d’Abuja, de Lagos, de Kano, de Port-Harcourt et d’Enugu.

Accord bilatéral

Le ministre de l’aviation a également annoncé que le Conseil exécutif fédéral a ratifié l’accord bilatéral de services aériens entre le Nigéria et la République de Guyane.

Il a indiqué que l’accord avait été signé en 2014, mais qu’il n’avait pas été ratifié depuis.

Keyamo a ajouté qu’à la suite de la ratification, la Guyane peut désormais avoir des vols directs vers le Nigéria.

“Nous avons conclu un accord avec la Guyane, un pays d’Amérique du Sud. Ce pays était très désireux d’avoir des vols directs entre la Guyane et le Nigéria. Cet accord a été conclu en 2014 avec l’administration de l’époque, mais il devait être ratifié par l’exécutif et c’est ce qui a été fait aujourd’hui”, a-t-il révélé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *