Les bébés prématurés de Gaza évacués vers l’Égypte

0 83

Vingt-huit bébés prématurés qui étaient restés à l’hôpital Al-Chifa de Gaza après son évacuation sont arrivés en Égypte lundi via le point de passage de Rafah, a déclaré l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

“Aujourd’hui, les ambulances du Croissant-Rouge palestinien ont transporté 28 bébés prématurés, arrivés dimanche de l’hôpital Al-Chifa, de l’hôpital Emirates de Rafah (Gaza) au point de passage de Rafah”, la seule sortie de Gaza vers l’extérieur qui ne soit pas contrôlée par Israël, a déclaré l’OMS dans un communiqué de presse.

“Les 28 nourrissons sont arrivés en Égypte et trois autres continuent de recevoir des soins à l’hôpital des Émirats à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, a précisé l’organisation.

Le média d’État égyptien Al-Qahera News a d’abord annoncé l’arrivée de 29 bébés, avant de rectifier.

Au total, 31 bébés prématurés ont été évacués dimanche de l’hôpital al-Shifa, que l’OMS, qui a participé à l’évacuation des bébés vers l’hôpital des Émirats à Rafah, avait qualifié de “zone de mort”. L’armée israélienne a déclaré qu’elle avait “contribué à faciliter” l’évacuation des bébés d’al-Chifa dimanche.

Emmenés dans des ambulances du Croissant-Rouge égyptien équipées de couveuses à leur arrivée en Égypte lundi, “16 nourrissons sont déjà arrivés à l’hôpital Al-Arich”, à 45 km à l’ouest du poste-frontière de Rafah, selon le rapport.

“Il n’y a pas assez de couveuses à l’hôpital d’Al-Arich et certains enfants devront être transférés à Ismailia (200 km) ou au Caire (300 km)”, avait indiqué une source médicale.

“Tous les bébés souffrent d’infections graves et ont besoin de soins médicaux, a déclaré l’OMS. “Onze d’entre eux sont dans un état critique”, a-t-elle précisé dimanche.

Samedi, “deux bébés prématurés sont morts avant l’évacuation”, selon l’OMS.

Lors de leur évacuation d’Al-Shifa, “aucun des nourrissons (évacués) n’était accompagné de membres de sa famille car le ministère de la Santé ne dispose que d’informations limitées et n’est pas en mesure de retrouver immédiatement ses proches”, selon la même source.

L’armée israélienne, en guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza, a lancé mercredi un raid sur al-Shifa, affirmant qu’elle abritait une base du mouvement islamiste palestinien, ce que ce dernier dément.

La guerre a été déclenchée par l’attaque sans précédent du 7 octobre du Hamas sur le sol israélien, qui a fait environ 1 200 morts, en majorité des civils, selon les autorités.

En représailles, il a jugé qu’il fallait “anéantir” le Hamas, en menant une offensive militaire dans la bande de Gaza, qui a fait au moins 13.000 morts, dont plus de 5.500 enfants, selon le dernier bilan du gouvernement du Hamas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *