Le Nord du Nigéria sollicite l’appui de la BAD pour stimuler l’agriculture

0 196

Les gouverneurs des États de la région du Nord-ouest du Nigéria ont sollicité le soutien du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) afin de promouvoir la coopération et de libérer le vaste potentiel agricole du pays.

Selon les gouverneurs, le Nord-ouest dispose de suffisamment de ressources en eau et en terre pour produire suffisamment de nourriture, en particulier du riz et du blé, pour nourrir le pays.

La délégation des sept gouverneurs nouvellement élus, qui a rencontré le président de la Banque, Dr. Akinwumi Adesina à Abidjan, était conduite par le gouverneur de l’État de Katsina, Dikko Umar Radda, et comprenait les gouverneurs Nasiru Idris de l’État de Kebbi, Alhaji Umar Namadi de l’État de Jigawa, Dauda Lawal de l’État de Zamfara, les vice-gouverneurs Aminu Abdussalam de l’État de Kano, Hadiza Sabuwa Balarabe de l’État de Kaduna et Idris Mohammed Gobir de l’État de Sokoto.

La conférence s’est tenue à Abidjan et s’est concentrée sur le renforcement de la production alimentaire, de la nutrition et de la sécurité, ainsi que sur les moyens novateurs de libérer le riche potentiel agricole de la zone et d’accélérer la mise en œuvre des zones spéciales de transformation agro-industrielle (SAPZ).

Les zones spéciales de traitement agro-industriel sont conçues pour promouvoir l’augmentation de la productivité, la valeur ajoutée et l’accès au marché par le biais d’investissements réalisés par le gouvernement et le secteur privé afin de développer des chaînes de valeur stratégiques pour les produits de base.

Parmi les autres domaines prioritaires figurent les possibilités d’exploiter les programmes d’énergie renouvelable de la BAD, notamment l’initiative “Desert-to-Power”, d’une valeur de 20 milliards de dollars, qui fournira 10 000 MW d’énergie solaire à près de 250 millions de personnes dans la région du Sahel.

Dans ses remarques, Umar Radda a révélé que les gouverneurs du Nord-ouest ont décidé d’adopter une approche coordonnée en collaborant avec la banque pour mettre en œuvre des projets agricoles et énergétiques qui stimuleront le développement de la zone et amélioreront les moyens de subsistance.

Le manque d’infrastructures d’irrigation, a-t-il expliqué, est l’un des principaux défis de la zone, entraînant de faibles rendements, des pertes post-récolte dues à de mauvaises installations de stockage, le chômage et le sous-emploi des jeunes, ainsi que l’insécurité.

Par ailleurs, le gouverneur de l’État de Jigawa a souligné que son administration accordait la priorité aux partenariats stratégiques qui font progresser les infrastructures rurales, la mécanisation agricole et l’agriculture intelligente face au climat.

Il a ensuite noté que les gouverneurs du Nord-ouest donnaient la priorité à une approche coordonnée dans la collaboration avec la banque pour mettre en œuvre des projets agricoles et électriques afin de stimuler le développement de la zone et d’améliorer les moyens de subsistance.

En réponse, le président de la BAD a indiqué aux gouverneurs que la banque travaillait avec le gouvernement fédéral pour lutter contre les prix élevés des denrées alimentaires et de l’énergie.

Il a exhorté les gouverneurs à collaborer et à sélectionner rapidement les centres agricoles qui accueilleront les projets.

M. Adesina a également indiqué que la banque et ses partenaires ont ciblé un financement d’un milliard de dollars pour étendre le programme SAPZ au Nigeria afin de soutenir jusqu’à 25 des 36 États du pays.

Selon lui, ces zones profiteraient aux agriculteurs locaux et créeraient des emplois tout au long des chaînes de valeur. Elles offriraient également des opportunités sans précédent pour transformer les matières premières en produits de grande valeur, réduire les déchets et les pertes post-récolte, augmenter les revenus, accroître les profits et réinjecter de l’argent dans les économies rurales.

Notant que la zone Nord-ouest est riche en bétail, en particulier en bovins, M. Adesina a souligné le potentiel de la région en matière de transformation de la viande.

Il a ensuite salué l’approche régionale des gouverneurs du Nord-ouest et les a assurés du soutien de la Banque.

Pour sa part, le directeur exécutif de la Banque pour le Nigéria, Samson Oyebode Oyetunde, a exhorté les gouverneurs à élaborer d’urgence des plans de développement de l’agro-industrie afin de bénéficier de l’attention mondiale actuelle portée à l’agriculture et à la production alimentaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *