L’Allemagne apte à investir dans l’infrastructure ferroviaire du Nigéria

Temitope Mustapha

0 176

L’Allemagne a exprimé sa volonté d’investir dans l’infrastructure ferroviaire du Nigéria, augmentant ainsi les perspectives d’investissements allemands au Nigéria.

Le chancelier allemand, Olaf Scholz, a mentionné cela au président nigérian, Bola Ahmed Tinubu, en marge de la conférence économique du G20 Compact with Africa qui a vu le jour ce lundi.

Exprimant l’intérêt de Siemens à reproduire le projet de réseau ferroviaire à très grande vitesse au Nigéria, le chancelier Scholz a noté que Siemens avait approfondi ses plans en matière d’infrastructure ferroviaire pour l’Afrique et qu’elle était prête à les mettre en œuvre au Nigéria, mais qu’il appartenait maintenant au gouvernement nigérian d’entreprendre les actions de suivi nécessaires qui représentaient un engagement total.

M. Scholz a reconnu la nécessité de résoudre les obstacles administratifs et financiers liés aux problèmes de gouvernance émanant de l’administration précédente dans le secteur.

“Je sais que beaucoup de travail a été accompli. Il y a déjà une grande production d’électricité au Nigéria, mais elle n’arrive pas jusqu’à la population. Bien sûr, cela est lié à la nécessité de mettre en place des stations et des infrastructures sur le réseau. Siemens a élaboré le plan et est prêt à en approfondir la mise en œuvre, mais c’est maintenant à votre nouveau gouvernement de prendre les mesures de suivi que vous vous êtes engagés à prendre. En ce qui concerne les projets ferroviaires, Siemens sera très heureux de le faire lorsque des progrès plus importants auront été réalisés dans le cadre du projet énergétique qui a déjà été lancé”, a précisé le chancelier allemand.

Ces déclarations répondent à la position et à la détermination du président Tinubu, qui souhaite que l’Allemagne investisse dans des secteurs ciblés de l’économie nigériane, en particulier dans des industries essentielles à la croissance, telles que l’énergie, les transports et la production, la transmission et la distribution d’électricité.

Reconnaissant le succès de Siemens AG dans la transformation positive de la quantité et de la qualité de l’approvisionnement en électricité de l’Égypte, le dirigeant nigérian a noté que, sous sa direction, la mise en œuvre incertaine de l’initiative présidentielle pour l’électricité (PPI) soutenue par Siemens prendrait un nouveau caractère d’urgence avec un processus d’exécution de projet plus délibéré.

“En ce qui me concerne, je m’engage à poursuivre tous les aspects du projet Siemens Power et les opportunités de développement des compétences qui émergeront de ce projet pour nos jeunes talents qui peuvent participer au soutien de l’industrie.

“Conscient du nouveau réseau ferroviaire à très grande vitesse de 2 000 km que Siemens construit actuellement dans 60 villes d’Égypte à une vitesse de 230 km/heure, le président a exprimé son vif intérêt pour le rôle que Siemens peut jouer dans la modernisation et l’expansion du réseau ferroviaire du Nigéria en fournissant des trains et des voies ferrées ultramodernes qui peuvent plus que doubler la vitesse des systèmes à écartement standard de 100 km/heure actuellement en service au Nigeria.

Le président Tinubu a également attiré l’attention du dirigeant allemand sur la nécessité pour la communauté des affaires de se concentrer sur la transformation à valeur ajoutée des minéraux solides du Nigéria, des produits agricoles, de la production automobile et d’autres sous-secteurs de l’économie créateurs d’emplois.

“Tout ce dont le monde a besoin en termes de réformes de l’environnement des affaires est en cours au Nigéria. Peut-être nos investisseurs étrangers sont-ils encore un peu paranoïaques et pensent-ils que ces vieux défis nigérians sont insolubles. Mais mes antécédents parlent d’eux-mêmes. J’ai déjà transformé une entité par le passé. Je suis ici pour le faire à nouveau, et je le ferai”, a insisté le président.

Le chancelier allemand a acquiescé et a évoqué: “Il n’y a rien d’exceptionnel dans la croissance de la Chine. Elle est le fruit d’un grand nombre d’investissements étrangers qui se sont appuyés sur une main-d’œuvre bon marché et qualifiée, des infrastructures internes adéquates et des infrastructures de transport permettant aux importations et aux exportations de circuler facilement. Tout cela est possible au Nigéria. Vous disposez même de ressources naturelles abondantes. Pas à pas, c’est réalisable, Monsieur le Président”.

Les deux dirigeants ont convenu d’approfondir la collaboration sur l’usage de systèmes biométriques avancés et de technologies de contrôle des frontières pour lutter contre la migration irrégulière, tout en convenant que les investissements dans les industries à forte intensité de main-d’œuvre contribueront grandement à résoudre les causes profondes du défi.

Le président Tinubu a ensuite échangé des vues avec le chef d’État et président fédéral allemand, Frank-Walter Steinmeier, avant de participer au sommet des chefs d’État et de gouvernement “Compact with Africa”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *