Mali: La mission de l’ONU remet la 9e base aux autorités maliennes

Retrait complet de ce pays d'Afrique de l'Ouest

0 245

La mission de l’ONU au Mali a annoncé qu’elle avait quitté son camp situé à 80 kilomètres de la ville de Gao, dans le nord du pays, dans le cadre de son retrait complet de ce pays d’Afrique de l’Ouest ravagé par le terrorisme.

Cette fermeture est la neuvième sur les douze camps que compte la mission dans le pays, selon un communiqué publié sur les médias sociaux.

Le camp a été remis aux autorités maliennes, représentées par le préfet d’Ansongo, par le chef du bureau de la Minusma à Gao, la plus grande ville du nord du Mali.

Après dix ans de présence, la MINUSMA ferme sa base à #Ansongo.

Les colonels arrivés au pouvoir en 2020 ont exigé en juin, après des mois de dégradation des relations, le départ de la Minusma déployée depuis 2013 dans ce pays pour aider à la lutte contre le terrorisme et la profonde crise multidimensionnelle.

Le retrait des quelque 11 600 soldats et 1 500 policiers qui étaient présents au Mali est prévu jusqu’au 31 décembre et a exacerbé les rivalités pour le contrôle du nord du pays.

Les groupes séparatistes s’opposent à ce que la Minusma remette les camps aux autorités maliennes, ce qui, selon eux, va à l’encontre des accords conclus en 2014 et 2015 lorsqu’ils ont accepté un cessez-le-feu.

Ces groupes majoritairement touaregs ont repris les hostilités contre l’État central et accusent régulièrement les forces armées maliennes et leurs alliés du groupe paramilitaire russe Wagner de commettre des atrocités contre la population civile.

Néanmoins, mardi, l’armée malienne a annoncé avoir repris Kidal, une ville du nord du Mali, aux séparatistes touaregs, après des années d’absence sur ce territoire stratégique devenu un enjeu de souveraineté majeur pour l’Etat central.

Leave A Reply

Your email address will not be published.