Le président Tinubu réitère son engagement à rénover le secteur de l’éducation

Réorganiser l'ensemble du secteur de l'éducation dans le pays

0 113

Le président Bola Tinubu a déclaré que le gouvernement nigérian s’engageait à réorganiser l’ensemble du secteur de l’éducation dans le pays afin de produire des citoyens bien éduqués.

Tinubu, qui était visiteur à l’Université d’Ibadan (UI), a donné cette assurance lors du 75e anniversaire de la fondation de l’institution, de la remise des diplômes honorifiques et de la cérémonie d’admission aux diplômes supérieurs, qui s’est déroulée au Centre de conférence international de l’Université.

Le visiteur, qui était représenté par le ministre de l’éducation, le professeur Tahir Mamman, a déclaré que son administration était pleinement consciente de l’importance et de la centralité de l’éducation et qu’elle apporterait davantage d’innovations qui permettraient de revoir l’ensemble du secteur de l’éducation, depuis la révision des programmes à tous les niveaux, afin de produire des citoyens bien éduqués et autonomes grâce à la science, aux technologies et à l’innovation numériques, industrielles et axées sur l’évolution.

Le président Tinubu a assuré les Nigérians que le gouvernement fédéral restait attaché au bien-être de tous les étudiants et veillerait à ce qu’aucun étudiant ne soit privé d’éducation en raison de la pauvreté, expliquant ainsi la réintroduction du système de prêt aux étudiants.

Le Visiteur s’est réjoui que l’UI maintienne sa position de leader dans le pays et en Afrique, et a demandé à l’institution de ne pas s’endormir sur ses lauriers mais de continuer à aller de l’avant.

Il a félicité les 722 titulaires d’un doctorat et les a exhortés à toujours s’adapter au changement, car le monde est en constante évolution et la société attend leur contribution au développement.

Le Chancelier, le Sultan de Sokoto, Alhaji Muhammadu Sa’ad Abubakar, a pour sa part noté que l’enseignement universitaire ne devrait pas seulement transmettre des connaissances, mais aussi transformer le caractère, car c’est l’aspect qui semble être digne dans le domaine de l’apprentissage, appelant la communauté savante à réfléchir sur l’état du secteur universitaire et à proposer des solutions qui transformeraient le système éducatif.

Il a félicité les diplômés et les a enjoints à se montrer à la hauteur dans leurs domaines de responsabilité, notant que des fonds doivent être débloqués pour la recherche et l’éducation afin que les institutions supérieures soient le centre de la recherche et de l’éducation.

Le commissaire à l’éducation, à la science, à la technologie et à l’innovation de la Commission de l’Union africaine, le professeur Mohamed Belhocine, a félicité les diplômés pour leur travail acharné et pour avoir été jugés dignes d’apprendre avant d’obtenir le diplôme supérieur de docteur en philosophie.

Dans un discours lu en son nom par Mme Monica Idinosa de la Commission de l’UA au Nigeria, le professeur Belhocine a noté que l’une des réalisations de l’Université d’Ibadan est la reconnaissance internationale qu’elle a atteinte en tant que centre d’excellence, notant que les produits de l’UI sont des hommes et des femmes qui ont apporté des contributions positives au développement au Nigeria et dans le monde, en proposant des solutions à divers défis.

Il a révélé que 509 étudiants avaient été diplômés de PAULESI depuis sa création, et qu’il s’agissait de la 7ème cohorte de diplômés en doctorat, soulignant que les derniers diplômés étaient originaires de 45 pays africains.

Dans son allocution, le vice-chancelier de l’Université d’Ibadan, le professeur Kayode Adebowale, a assuré que l’université ne relâcherait pas sa détermination à être le fleuron des études de troisième cycle dans la nation, notant que la détermination de l’université à maintenir la tradition de transparence et d’équité dans ses exercices d’admission se reflétait dans la qualité des résultats des étudiants.

Il a invité les diplômés à noter que le nombre d’années passées en tant qu’étudiant et le nom, ainsi que la réputation d’une université, ne décideraient pas seuls de la valeur d’un diplôme, mais que la valeur d’un diplôme “réside dans l’industrie, l’apprentissage et le caractère dont le titulaire du diplôme fait preuve quotidiennement à partir du moment où il obtient le diplôme”.

Le vice-chancelier a exhorté les diplômés à être et à rester des acteurs actifs du projet universitaire.

Il a déclaré : “L’université d’Ibadan est un patrimoine intellectuel national. Nous lui appartenons tous. Elle appartient à tous. Je vous invite à vous lever pour soutenir l’université de toutes les manières possibles”.

L’université d’Ibadan a décerné des diplômes honorifiques à quatre personnes intègres lors de la cérémonie du 75e jour de fondation, tandis que le professeur Mayowa O. Owolabi s’est vu décerner un doctorat en sciences, la plus haute distinction de l’université d’Ibadan.

Parmi les dignitaires présents à la cérémonie, citons l’Olubadan d’Ibadanland, Oba Lekan Balogun, qui était représenté, l’Ooni d’Ife, Oba Adeyeye Ogunwusi, l’Olowu du royaume d’Owu, Oba Professor Saka Adelola Matemilola, diplômé en génie mécanique de l’université d’Ibadan, et l’émir de Kano, parmi beaucoup d’autres.

Étaient également présents des ambassadeurs de l’UI at 75, des chefs religieux et des capitaines du commerce et de l’industrie.

L’un des temps forts de la cérémonie a été la reconnaissance de l’un des étudiants fondateurs de l’université d’Ibadan, le professeur Adetowun Ogunsheye, âgé de 97 ans, qui a assisté à la cérémonie de pose de la première pierre il y a 75 ans.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *