La stratégie ‘rebranding’ du Nigéria vise à maintenir la confiance des investisseurs

Article de Aliyu Othman

0 287

Le Nigéria adopte diverses mesures pour restaurer la confiance de la communauté internationale grâce à la mise en œuvre rapide du programme en huit points du nouveau gouvernement du président Bola Ahmed Tinubu.

Le président nigérian a adopté un plan stratégique en huit points ancré dans le mantra de l’espoir renouvelé, qui vise à réformer l’économie pour assurer une croissance inclusive soutenue, à renforcer la sécurité pour la paix et la prospérité, à stimuler l’agriculture pour la sécurité alimentaire, à libérer le potentiel de l’énergie et des ressources naturelles, ainsi qu’à améliorer les infrastructures et les transports pour la croissance.

Le programme “Renewed Hope” du président Tinubu met également l’accent sur l’éducation, la santé et l’investissement social en tant que piliers essentiels du développement, l’accélération de la diversification de l’économie, la numérisation, les arts créatifs, la fabrication et l’innovation, afin de garantir une meilleure gouvernance pour une prestation de services efficace aux Nigérians.

Le désir du Nigéria de retrouver sa place dans le concert des nations a poussé le président Tinubu à entreprendre des navettes diplomatiques vers les principaux rassemblements de dirigeants mondiaux, en particulier la 78e Assemblée générale des Nations unies à New York et le 18e sommet du G20 en Inde, où des partenariats clés et des opportunités d’investissement ont été conclus avec de grands investisseurs dans des domaines essentiels tels que l’agriculture, les transports, le pétrole et le gaz, les minerais solides, les infrastructures et les TIC.

Ces accords bilatéraux ont donné lieu à des visites de suivi au Nigéria par le chancelier allemand, Olaf Scholz, ainsi que par des délégations des Émirats arabes unis, du Royaume-Uni, de la France et d’autres pays au niveau diplomatique.

Toutefois, le récent avis aux voyageurs du gouvernement américain, qui visait à dissuader les touristes de visiter et de profiter de l’industrie hôtelière nigériane, a été généralisé.

Dans sa réaction, le ministre nigérian de l’information et de l’orientation nationale, Mallam Mohammed Idris, a appelé le gouvernement américain à ne pas généraliser les incidents isolés d’éventuelles attaques contre l’industrie hôtelière.

L’industrie hôtelière au Nigeria est l’un des secteurs les plus viables qui, s’il est pleinement exploité, pourrait faire le bonheur des investisseurs et des touristes. Il a exhorté le gouvernement américain à ne rien faire qui puisse affecter son potentiel de croissance.

Dans la plupart des cas, les avis américains n’aboutissent pas à grand-chose, si ce n’est à semer la panique et à provoquer de graves effets économiques négatifs, sapant ainsi les efforts du gouvernement nigérian pour attirer les investissements étrangers directs dans ces secteurs.

Le ministre a assuré au gouvernement américain et aux autres missions diplomatiques que le gouvernement accordait la priorité à la sécurité et au bien-être de tous les visiteurs du pays.

Il a expliqué que des mesures de sécurité complètes étaient mises en œuvre au niveau fédéral et au niveau étatiques pour assurer la sécurité des touristes, des invités internationaux et des citoyens.

Ces mesures comprennent, entre autres, la collecte intensive de renseignements, l’acquisition et le déploiement de plateformes supplémentaires, la formation et le recyclage du personnel de sécurité et la coopération avec les agences internationales chargées de l’application de la loi afin de maintenir un environnement sûr et pacifique pour les touristes et les investisseurs au Nigéria.

L’économie a été stimulée par la signature de cinq décrets par le président Tinubu en vue d’améliorer l’environnement commercial et fiscal du Nigéria et d’augmenter l’offre de devises pour répondre aux obligations internationales.

Les mesures prises par la Banque centrale du Nigéria (CBN) pour résorber un arriéré de milliards de dollars en devises étrangères ont eu un impact immédiat sur les taux de change et le marché boursier nigérian, une évolution positive qui devrait se poursuivre jusqu’en 2024 et au-delà.

Dans le cadre des objectifs prioritaires et de la stratégie de mise en œuvre du gouvernement nigérian, la Banque centrale se concentrera sur ses mandats principaux, à savoir la stabilité des prix et des politiques et le système financier.

La création d’un comité présidentiel de politique budgétaire et de réforme fiscale a permis d’accélérer les réformes du système fiscal et réduira la charge fiscale des investisseurs lorsqu’elle sera pleinement mise en œuvre, ce qui permettra aux entreprises de créer des emplois et de redresser les projections de recettes du gouvernement.

La mise en place d’un fonds de soutien aux infrastructures pour les États afin d’investir dans des domaines critiques créera un environnement propice à la prospérité des entreprises et aidera les États à remplir leurs obligations réelles.

Le récent lancement d’un programme de bus au gaz naturel comprimé (GNC) d’une valeur de 100 milliards de nairas, qui fournira des bus fonctionnant au GNC, ainsi que d’autres programmes de développement de la jeunesse et de prêts aux étudiants, qui démarreront en 2024, ont contribué à gagner la confiance des Nigérians. Ils devraient permettre d’atténuer les effets indésirables de certaines mesures économiques introduites récemment par le gouvernement et de faire en sorte que les jeunes Nigérians ne soient pas seulement employés de manière rémunérée, mais qu’ils deviennent aussi des employeurs.

Tout aussi remarquable est l’initiative de l’administration Tinubu sur le programme national d’exportation de talents (NATEP) qui vise à créer un million d’emplois dans le domaine de l’exportation de services au cours des cinq prochaines années et à faire du Nigéria une plaque tournante de l’externalisation des entreprises au niveau mondial.

Ces initiatives ciblées sur les jeunes leur fourniront non seulement des emplois, mais réduiront aussi considérablement le taux de criminalité et garantiront la paix et la sécurité dans le pays, où les investisseurs, étrangers et locaux, sont assurés d’un retour remarquable sur leurs investissements.

 

Article de Aliyu Othman; Traduction de Mourtada Nanzif Adékounlé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *