Vers la mise en œuvre des réformes historiques en matière de logement et de développement urbain au Nigéria

Détails avec Charles Ogba

0 237

Le ministre du Logement et du Développement urbain, Ahmed Musa Dangiwa, a noté que le ministère du Logement, sous sa direction, explore des solutions créatives et mettra également en œuvre les réformes nécessaires pour réécrire l’histoire du logement et du développement urbain dans le pays.

Le ministre a fait cette déclaration en prononçant son discours principal lors de la quatrième journée de la 12ème réunion du Conseil national sur les terres, le logement et le développement urbain, qui a vu le jour dans l’État de Kaduna.

“Dans le cadre des efforts visant à fournir le leadership adéquat en tant que moteur central de la vision audacieuse du président Bola Ahmed Tinubu de faire du logement une priorité absolue pour son gouvernement, étant donné son potentiel unique de catalyser la croissance économique, de créer des emplois et de sortir des millions de personnes de la pauvreté, l’objectif du ministère est de mettre en œuvre les réformes les plus historiques du secteur du logement et du secteur urbain jamais observées dans le pays, en menant des initiatives qui créeront des environnements propices à des investissements privés plus faciles, plus sûrs et plus rentables dans ces secteurs”, a-t-il précisé.

Le ministre a expliqué que le logement est l’un des secteurs critiques mis en avant dans le cadre de programme du projet ”Renewed Hope” du président Bola Ahmed Tinubu, lié aux quatre priorités présidentielles clés que sont la croissance économique et la création d’emplois, l’accès au capital, l’inclusion sociale et l’éradication de la pauvreté.

Selon lui, les quatre priorités présidentielles du gouvernement soulignent les priorités du ministère fédéral du logement et du développement urbain pour les quatre prochaines années, par le biais d’une réforme des institutions fédérales du logement telles que la Federal Housing Authority (FHA), les Family Home Funds (FHF) et la Federal Mortgage Bank of Nigeria (FMBN), afin d’en améliorer l’efficacité et la capacité; la création d’un Fonds national de logement social pour répondre aux besoins de logement des personnes sans revenus, des sans-abri et des groupes vulnérables; la révision de la loi sur l’utilisation des terres (1978) pour rationaliser l’accès à la terre; la création d’un registre des hypothèques solide pour faciliter les transactions immobilières et accroître l’accession à la propriété; l’augmentation de l’offre de logements, entre autres.

“La réalisation de ces objectifs nécessiterait une approche de l’ensemble du gouvernement et des actions qui favorisent un engagement continu entre les gouvernements à tous les niveaux, ainsi que le secteur privé et les organisations internationales pertinentes opérant dans le secteur du logement”, a-t-il ajouté.

Tout en faisant mention que les réformes foncières constituent une partie importante des réformes du secteur du logement, M. Dangiwa a fait part d’un travail en cours dans le cadre de l’agenda du projet ”Renewed Hope” du président Bola Ahmed Tinubu, visant à établir une commission foncière nationale dont le travail consisterait en partie à définir des lignes directrices claires pour la mise en œuvre de la loi sur l’usage des terres, afin de tracer une nouvelle voie pour une administration foncière efficace dans le pays.

Le ministre a également indiqué qu’il était prêt, avec le soutien de M. le président, à entamer la phase 1 du programme “Renewed Hope Cities and Estates”, qui vise à fournir 34 500 unités de logement composées d’appartements et de bungalows de 1, 2 et 3 chambres à coucher à prix abordable pour les personnes à faible revenu, ainsi que de bungalows individuels haut de gamme, de terrasses et de duplex pour les personnes à revenu élevé, dans trente États de la Fédération.

En ce qui concerne le programme de réhabilitation des bidonvilles, il a également fait part des projets du ministère visant à rénover 26 bidonvilles dans les six régions du pays et dans le territoire de la capitale fédérale, afin d’améliorer le niveau de vie des habitants des bidonvilles et des citadins pauvres en leur fournissant des infrastructures clés et des services auxiliaires.

“Afin de garantir l’accessibilité financière aux Nigérians, nous avons déjà défini les options suivantes : location avec option d’achat, location publique, prêts hypothécaires et, le cas échéant, vente pure et simple”, a-t-il expliqué.

S’exprimant plus avant, M. Dangiwa a assuré que la question du financement du développement du logement et de l’infrastructure urbaine restait une priorité pour le ministère et, à cet égard, il a décrit certaines approches innovantes en matière de financement et de crédit qui pourraient être exploitées, telles que l’augmentation de l’adoption de partenariats public-privé et d’accords institutionnels similaires, l’encouragement de la croissance de divers programmes de crédit, de coopératives de logement et de programmes de location-vente, l’augmentation de l’accès aux sources de financement multilatérales/bilatérales, aux fonds de pension et au marché des capitaux, entre autres.

Tout en appréciant le fait que le gouvernement de l’État de Kaduna ait accepté d’accueillir la 12e réunion du Conseil malgré un préavis très court, M. Dangiwa a félicité l’État pour avoir fait preuve d’un leadership exemplaire en matière de développement du logement.

Il a indiqué que Kaduna était l’un des premiers États du pays à avoir adopté et promulgué la loi  type sur les saisies hypothécaires (MMFL), qui coordonne et promeut les investissements dans le logement et les activités de développement hypothécaire.

Du côté de l’offre, il a souligné que l’État de Kaduna a mis en œuvre des réformes en matière d’administration foncière, de titres de propriété et d’enregistrement, et a également offert des incitations fiscales, entre autres; et du côté de la demande, il a mis en place des accords de prêts hypothécaires à taux d’intérêt à un chiffre avec la Sterling Bank, la FHA Mortgage Bank et la Nigeria Mortgage Refinance Company (NMRC).

“Je suis particulièrement impressionné par le projet Qatar Sanabil de l’État, qui vise à fournir environ 500 000 unités de logement. Il s’agit d’un exploit louable qui témoigne de l’environnement favorable aux entreprises de l’État de Kaduna, qui mérite d’être imité”, a-t-il intimé.

Il a salué la forte augmentation des recettes générées par l’État grâce à ces réalisations, qui s’élèvent à plus de 44 milliards d’euros par an, malgré l’absence d’amendements à la loi sur l’aménagement du territoire.

Le gouverneur de l’État de Kaduna, le sénateur Uba Sani, représenté par l’honorable commissaire du ministère du logement et du développement urbain de l’État de Kaduna, l’honorable Aminu Abdullahi Shagali, a intimé que le gouvernement de l’État de Kaduna, dans le cadre de ses efforts visant à accroître le parc de logements, a proposé la construction directe de 624 unités de logements abordables de 1, 2 et 3 chambres à coucher dans quatre endroits de l’État, la construction d’un total de 222 maisons de 1, 2, 3 et 4 chambres à coucher, ainsi que des duplex, directement et par l’intermédiaire de partenariats.

Il a ajouté que l’État était en partenariat avec 52 promoteurs pour fournir entre 20 000 et 30 000 maisons, ce qui est réalisé à environ 50 %, et que le système d’information géographique de Kaduna (KADGIS) fournissait des parcelles aux citoyens, par le biais du processus de sites et de services, afin que les individus puissent construire leurs propres maisons, entre autres.

Le gouverneur a en outre exprimé la volonté de l’État de poursuivre son partenariat avec le gouvernement fédéral afin de faciliter la fourniture de logements décents et abordables aux Nigérians, tout en accueillant les investisseurs dans l’État.

Prenant également la parole, le président de la commission sénatoriale du logement, le sénateur Aminu Tambuwal, a salué la pertinence du thème de la réunion du Conseil de cette année, à savoir “Exploiter les systèmes de crédit locaux et internationaux comme panacée pour le développement de l’infrastructure du logement dans le cadre du programme “Renewed Hope”, soulignant que des progrès positifs ne peuvent être réalisés dans le secteur du logement et du développement urbain en l’absence de fonds.

Tout en reconnaissant qu’il était difficile de trouver des fonds, il a fait remarquer qu’il n’était pas impossible de les obtenir étant donné que la construction de logements est un moyen important de redistribuer la richesse et qu’elle devrait être encouragée.

M. Tambuwal a en outre assuré l’Assemblée nationale de son soutien pour concrétiser les résultats des décisions du Conseil.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *