Des investisseurs saoudiens ciblent l’agriculture et d’autres secteurs dans l’État du Niger

0 100

Les efforts déployés par le gouvernement de l’Etat du Niger pour stimuler l’économie de l’Etat ont reçu un coup de pouce de la part des investisseurs saoudiens qui ont saisi diverses opportunités d’investissement dans l’agriculture et les projets de dédoublement de la route Minna-Bida.
Le gouverneur Mohammed Bago a fait cette déclaration en marge des négociations de haut niveau avec la table ronde Arabie Saoudite – Nigeria qui s’est tenue à La Mecque, sous la direction du président Bola Ahmed Tinubu.
Selon le gouverneur Bago, les négociations avec l’Arabie Saoudite portent notamment sur le dédoublement de la route Bida – Minna.
Tout en confirmant que l’État et les investisseurs ont décidé de collaborer dans le domaine de l’agriculture, il a expliqué que les investisseurs ont décidé de choisir l’État du Niger “comme État pour le premier projet pilote en raison de notre proximité avec le FCT, de nos masses d’eau pour l’irrigation”.
“Nous avons quatre barrages hydroélectriques qui fonctionnent actuellement.
“Nous avons des cours d’eau et des plans d’eau. Nous avons les fleuves Niger et Bénoué.
“Nous sommes le plus grand producteur de cacahuètes et de riz paddy du Nigeria.
“Il s’agit donc d’une opportunité et d’un moyen de nous mettre en valeur, ce que nous avons fait. Et nous avons obtenu une collaboration intéressée”, s’est réjoui le gouverneur Bago.

 

 

 

 

 

Plus tôt dans son discours, le président Tinubu, à La Mecque, en Arabie saoudite, a fait avancer les négociations concernant une facilité de financement d’infrastructures de plusieurs milliards de dollars de la Banque islamique de développement (BID) pour financer un portefeuille multisectoriel de projets d’infrastructures aux niveaux fédéral et sous-national au Nigeria.
Lors du sommet économique saoudo-arabo-africain, le président de la Banque islamique de développement a annoncé la mise à disposition de 50 milliards de dollars de nouveaux investissements pour le continent africain de la part du Groupe de coordination arabe (GCA).
Dans le même ordre d’idées, le vice-président de la Banque islamique de développement a également réitéré la détermination de la Banque à soutenir la transformation économique du Nigeria.
En tant que plus grand marché et plus grande économie d’Afrique, le Nigeria devrait obtenir une part significative des investissements de plusieurs milliards de dollars pour le continent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *