Le candidat du PDP au poste de gouverneur de l’Etat d’Imo rejette les résultats du scrutin de samedi

0 113

Le candidat au poste de gouverneur du Parti démocratique du peuple (PDP) aux élections de samedi dans l’État d’Imo, le sénateur Samuel Anyanwu, déclare que les résultats du scrutin sont inacceptables.

M. Anyanwu s’est exprimé dans un communiqué publié par le directeur des médias et de la publicité de son organisation de campagne, M. Ikenna Onuoha, à Owerri, la capitale de l’Etat, mardi.

Il a qualifié d’“inacceptable” la déclaration de l’INEC selon laquelle le gouverneur Hope Uzodimma de l’APC a remporté le scrutin.

M. Anyanwu a affirmé que l’élection avait été détournée par des voyous et a exhorté l’INEC à l’annuler.

Il a discrédité les résultats annoncés par l’arbitre électoral, affirmant qu’ils avaient été obtenus dans des zones où les élections n’étaient pas prévues.

Le candidat du PDP au poste de gouverneur a conseillé à l’INEC de redorer son blason en révisant l’exercice ou en annulant l’élection dans un délai de sept jours

“Les habitants d’Imo devraient s’inquiéter du fait que l’INEC a généré des résultats électoraux dans des zones où elle avait précédemment annoncé que les élections n’auraient pas lieu en raison de l’insécurité”, indique le communiqué.

Le candidat du PDP au poste de gouverneur pourrait être contraint de demander réparation devant les tribunaux si l’INEC ne parvient pas à “réviser l’élection ou à l’annuler complètement dans un délai de sept jours”.

“Il est conseillé à l’INEC de ne pas se laisser considérer comme un outil volontaire pour déstabiliser la démocratie nigériane”, peut-on lire dans la déclaration.

Entre-temps, Anyanwu a démenti l’allégation de certains milieux selon laquelle il aurait collecté 2,5 milliards de nairas auprès de dirigeants et de financiers du parti pour inciter les électeurs à voter pour le parti lors de l’élection.

Il a réagi à la “rumeur selon laquelle il n’aurait déboursé que dix pour cent des fonds”.

Selon la déclaration, M. Anyanwu a qualifié cette allégation de “chantage de la part de malfaiteurs et d’une vile tentative de nuire à sa réputation”.

Il a déclaré que le parti ne souscrivait pas à la brutalité, à l’achat de votes et à d’autres irrégularités électorales.

“Cette allégation n’est pas seulement trompeuse, ridicule et malveillante, c’est un véritable canular.

“Il s’agit d’un pur chantage de la part de personnes mal intentionnées qui n’ont rien à voir avec la vérité.

“Il est grotesque et totalement absurde pour une personne saine d’esprit de se laisser utiliser comme un outil pour calomnier son prochain, simplement pour poursuivre un motif vil et hors de propos.

“Le fait que le PDP ait refusé de participer à l’achat de votes, à la voyoucratie et au truquage, ce qui est contraire à la loi électorale, ne devrait pas donner à quiconque la témérité de propager des mensonges afin d’obtenir une pertinence politique à bon marché”, a ajouté le communiqué.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *