L’INEC ordonne de nouvelles élections dans certaines parties de l’État de Kogi

Suspension des élections dans neuf circonscriptions

0 150

La Commission électorale nationale indépendante (INEC) a ordonné de nouvelles élections dans certaines circonscriptions de l’État de Kogi, en raison d’irrégularités.

Kogi est l’un des trois États où des élections hors cycle ont eu lieu samedi.

Suite à la mise en circulation de feuilles de résultats pré-remplies pendant le vote, l’INEC a suspendu les élections dans neuf circonscriptions et a déclaré que d’autres informations seraient communiquées.

Dans un communiqué publié dimanche, Mohammed Haruna, commissaire national, a déclaré que de nouvelles élections auraient lieu dans les zones concernées.

“Suite à notre déclaration d’hier, nous avons reçu une mise à jour de notre bureau de l’État de Kogi concernant la suspension des élections dans certaines localités de l’État où les feuilles de résultats ont été remplies avant le début du scrutin. L’incident le plus grave s’est produit dans neuf des dix circonscriptions de la zone de gouvernement local (LGA) d’Ogori/Magongo.

“Nous avons reçu des rapports faisant état d’incidents similaires et autres à Adavi (5 unités de vote dans la circonscription d’Okunchi/Ozuri/Onieka), Ajaokuta (5 unités de vote dans la circonscription d’Adogo), Okehi (1 unité de vote dans la circonscription d’Eika/Ohizenyi) et Okene (5 unités de vote dans la circonscription d’Obehira Uvete). Les résultats des unités de vote concernées ont été comptabilisés dans le formulaire EC40G pour les quatre LGA.

“Toutefois, dans le cas de l’AGL d’Ogori/Magongo, seuls les résultats de la circonscription d’Oshobane II, qui compte huit unités de vote et 2 264 électeurs inscrits, ont été rassemblés. Les élections dans les neuf autres quartiers (Eni, Okibo, Okesi, Ileteju, Aiyeromi, Ugugu, Obinoyin, Obatgben et Oturu) impliquant 59 unités de vote et 15 136 électeurs inscrits restent suspendues. Conformément à l’article 24(3) de la loi électorale de 2022 et à la clause 59 des règlements et directives de l’INEC sur la conduite des élections de 2022, de nouvelles élections seront organisées le samedi 18 novembre 2023 dans les unités de vote concernées.

“La décision d’organiser de nouvelles élections est soumise à la détermination du directeur du scrutin quant à l’application du principe de la marge d’avance. Cependant, cette décision est sans préjudice de notre engagement déclaré à suivre la piste d’audit du personnel et du matériel pour déterminer ceux qui ont pu être complices de l’affaiblissement du processus et appliquer les sanctions appropriées le cas échéant.

“La Commission souhaite réitérer ses assurances aux électeurs de l’État de Kogi que leurs votes continueront à compter et que leurs souhaits seront respectés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *