L’ex-Premier ministre britannique David Cameron nommé aux Affaires étrangères

0 162

Sept ans après sa démission pour avoir déclenché le référendum sur le Brexit en 2016, l’ancien Premier ministre britannique David Cameron est de retour aux manettes après un remaniement. Il a été nommé, lundi, aux Affaires étrangères, où il succède à James Cleverly. Ce dernier prend la tête du ministère de l’Intérieur après l’éviction de la controversée Suella Braverman.

Un retour en politique inattendu. L’ancien Premier ministre britannique David Cameron a été nommé, lundi 13 novembre, ministre des Affaires étrangères, a annoncé Downing Street.

Âgé de 57 ans, David Cameron prend la tête de la diplomatie britannique à la suite du départ de James Cleverly, choisi par le Premier ministre Rishi Sunak pour succéder à l’Intérieur à Suella Braverman, limogée après avoir formulé de vives critiques envers la police. James Cleverly occupait le poste de ministre de l’Intérieur depuis septembre 2022.

Suella Braverman limogée

Suella Braverman avait mis en cause la semaine dernière l’impartialité des forces de police, qu’elle avait sous son autorité et auxquelles elle reprochait d’avoir autorisé une manifestation pro-palestinienne qui a réuni plus de 300 000 personnes samedi à Londres, provoquant une énième polémique depuis sa nomination.

La ministre de l’Intérieur était accusée d’avoir soufflé sur les braises et d’avoir encouragé l’English Defence League, un groupuscule d’extrême droite et islamophobe, à organiser samedi une contre-manifestation dans la capitale pendant laquelle ses militants s’en sont violemment pris aux forces de l’ordre.

L’initiateur du référendum sur le Brexit

Le secrétaire au Foreign Office laisse son poste à l’ancien Premier ministre David Cameron, qui avait quitté le pouvoir en 2016 après la victoire du “Leave” lors du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne – Brexit, à laquelle il était opposé.

Il n’avait eu d’autre choix que de démissionner, après avoir perdu son pari en déclenchant un référendum à hauts risques sur une question qui déchirait la Parti conservateur de longue date.

Afin de pouvoir entrer au gouvernement alors qu’il n’était plus député, David Cameron a été nommé à la chambre haute du Parlement britannique, celle des Lords, selon Downing Street, qui a en outre annoncé que le ministre des Finances Jeremy Hunt était maintenu à son poste.

D’autres changements de postes pourraient intervenir lors de ce remaniement, certains autres ministres n’ayant pas donné satisfaction dans leurs fonctions actuelles, selon des sources proches du gouvernement.

 

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *