Le dirigeant nigérian vise les investissements arabes

Détails avec Temitope Mustapha, Abuja

0 136

Le président du Nigeria, Bola Ahmed Tinubu, participera au sommet saoudo-africain et au sommet arabo-africain afin d’attirer davantage d’investissements étrangers directs en provenance des pays arabes.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le président Tinubu pour attirer de nouveaux flux de devises dans l’économie nigériane par le biais d’investissements dans des secteurs de l’économie propices à la croissance et à forte intensité de main-d’œuvre.

Avant le départ du président pour Riyad, Ajuri Ngelale, conseiller spécial du président pour les médias et la publicité, a indiqué dimanche aux correspondants de la State House que le président Tinubu assistera d’abord au sommet Afrique-Saoud qui doit se tenir le 10 novembre.

M. Ngelale a fait savoir que le dirigeant nigérian participerait au sommet saoudien essentiellement dans plusieurs domaines d’intérêt mutuel, tels que le renforcement des liens économiques entre les régions, la lutte contre le terrorisme, l’environnement, l’agriculture et bien d’autres domaines.

“Le président Bola Ahmed Tinubu se rendra à Riyad, au Royaume d’Arabie saoudite, pour assister à deux sommets majeurs. Le premier est le sommet saoudo-africain, au cours duquel plusieurs domaines d’intérêt mutuel seront abordés en ce qui concerne les liens économiques entre les régions, la lutte contre le terrorisme, l’environnement, l’agriculture et bien d’autres domaines d’intérêt mutuel”.

M. Ngelale a ajouté que le président dirigerait les efforts déployés par l’Afrique pour tirer parti des possibilités offertes par la mise en œuvre de l’accord de libre-échange continental africain, qui prévoit un marché commercial unique pour plus d’un milliard d’Africains.

“Le président Bola Ahmed Tinubu tient beaucoup à ce que le Nigeria, dans le contexte du continent, soit en mesure de tirer le meilleur parti des possibilités offertes par la mise en œuvre de l’accord de libre-échange continental africain, qui constituera un marché commercial unique pour plus d’un milliard d’Africains. Selon la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, d’ici à 2050, notre marché sur le continent aura dépassé les 29 000 milliards de dollars. Nous pensons que l’action en ce sens commence dès maintenant. Le président sera donc très actif et mènera cet effort de front”.

Le porte-parole du président a également fait savoir que le président Tinubu participera au sommet de la Ligue arabo-africaine, qui aura lieu le 11 novembre, en sa qualité de président de la CEDEAO et avec l’autorité des chefs de gouvernement, en plaidant pour un partenariat approfondi entre les deux régions concernant l’intégration de l’Afrique et le développement de l’infrastructure.

M. Ngelale a souligné qu’il s’agirait en particulier d’établir un nouveau réseau de trains à grande vitesse qui relierait les nations arabes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au reste du continent africain.

“Il s’agit du sommet arabo-africain qui se tiendra le 11 novembre. Son Excellence le président Bola Tinubu, en sa qualité non seulement de président de la République fédérale du Nigeria mais aussi de président de l’autorité des chefs de gouvernement, participera à ce sommet et s’assurera d’être en première ligne pour plaider en faveur d’un partenariat réellement approfondi entre les deux régions, la Ligue des nations arabes et l’Union africaine, en ce qui concerne la manière dont nous pouvons intégrer nos infrastructures et faciliter la mise en place d’un nouveau réseau de trains à grande vitesse qui relierait les nations arabes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au reste du continent africain.

Il a assuré que les résultats des deux sommets aboutiront à des résultats tangibles concernant l’augmentation des échanges commerciaux non seulement entre le Royaume d’Arabie saoudite, mais aussi entre toutes les nations arabes, en particulier le Nigeria, qui est une économie de premier plan en Afrique.

“Il est certain que Son Excellence Monsieur le Président est passionné par tous les domaines dans lesquels nous pouvons tirer parti de la population et du marché massifs que représentent non seulement l’Afrique, mais aussi le Nigeria lui-même. Nous nous attendons à ce que les résultats de ce sommet aboutissent à des résultats très tangibles en ce qui concerne l’augmentation des échanges commerciaux non seulement entre le Royaume d’Arabie saoudite, mais aussi entre toutes les nations arabes, en particulier les principales économies d’Afrique, dont le Nigeria est aujourd’hui la première”, a ajouté M. Ngelale.

“Nous pensons donc qu’il y a beaucoup à gagner de ces deux sommets. Bien sûr, comme nous sommes sur place, vous pouvez vous attendre à ce que nous vous donnions régulièrement des détails concrets sur les résultats du sommet saoudo-africain et du sommet arabo-africain, mais nous mettrons évidemment l’accent sur ce que la République fédérale du Nigeria a à gagner sous la direction de Son Excellence Bola Ahmed Tinubu, M. le Président, qui sera très agressif, comme toujours, dans sa promotion et sa recherche de nouveaux investissements directs étrangers. Ce n’est un secret pour personne que ce qu’il fait dans le monde entier depuis qu’il a pris ses fonctions, et cela se poursuivra à Riyad. Nous rencontrerons des investisseurs de tous les secteurs et nous ferons pression de manière très proactive pour obtenir de nouvelles entrées de devises dans l’économie nigériane par le biais d’investissements dans des secteurs de l’économie propices à la croissance et à forte intensité de main-d’œuvre.

L’ancien président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a participé au sommet Afrique-Saoud en octobre 2021.

Le prochain sommet arabo-africain de Riyad vise à établir une collaboration prometteuse entre l’Afrique et l’Arabie saoudite, et plus particulièrement à trouver des solutions pour renforcer la coopération entre les nations arabes et africaines et à promouvoir leur engagement auprès des puissances mondiales concernant le continent africain.

Le sommet cherche également à identifier des domaines de coopération, des projets et des modules pour améliorer les liens bilatéraux et multilatéraux entre les pays arabes et africains.

Le sommet saoudo-africain et le sommet arabo-africain se déroulent consécutivement à Riyad.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *