La présidence rejette la demande d’un yacht présidentiel

Détails avec Temitope Mustapha, Abuja

0 147

La présidence du Nigeria affirme que le président Bola Tinubu n’a pas demandé de yacht présidentiel et qu’il n’en a pas besoin pour remplir ses fonctions de président.

Cela a été rendu public dans une réaction écrite par l’assistant spécial principal du président sur les médias et la publicité, Temitope Ajayi, sur l’appropriation proposée de la somme de 5,095 milliards de N pour l’achat d’un yacht présidentiel .

La réaction de Mme Ajayi a été publiée par le conseiller spécial pour l’information et la stratégie, Bayo Onanuga, sur son compte X, anciennement connu sous le nom de Twitter.

Répondant à la proposition d’appropriation de la somme de 5,095 milliards de nairas pour l’achat d’un yacht présidentiel, Ajayi a précisé que la demande d’un yacht, malgré sa forme de présentation dans le budget, provenait de la Marine.

M. Ajayi a déclaré que la marine nigériane devait avoir des justifications opérationnelles spécifiques pour sa nécessité.

“Depuis hier, les médias sociaux s’intéressent à deux éléments du budget supplémentaire de 2023. L’un est la provision pour un yacht présidentiel dans le budget supplémentaire de la marine et l’autre est plus de 6 milliards de nairas pour les véhicules de la Maison d’État.

“Il est important de dire clairement que le président Bola Tinubu n’a pas demandé de yacht présidentiel et je doute qu’il en ait besoin pour exercer les fonctions de son bureau.

“D’après ce que je sais, la demande d’un yacht, quelle que soit la manière dont il est nommé ou formulé dans le budget, émane de la marine et celle-ci doit avoir des raisons opérationnelles pour justifier sa nécessité.

Il a également déclaré que le bureau du budget devrait clarifier au public les raisons pour lesquelles de telles dépenses sont incluses en ce moment, en tenant compte de la situation économique du pays.

“Le bureau du budget devrait être en mesure d’expliquer au public les raisons pour lesquelles ces dépenses devraient être prises en compte maintenant, compte tenu de la situation économique du pays”, a-t-il déclaré.

L’assistant présidentiel a décrié les reportages inadéquats, soulignant que c’est un journalisme inadéquat qui réduit constamment les allocations budgétaires de la State House aux bureaux du président et du vice-président.

M. Ajayi a déclaré : “C’est un mauvais reportage que de toujours réduire les crédits budgétaires de la Maison d’État pour le président et le vice-président. Lorsque la State House prévoit des véhicules, on dit que c’est le président qui utilisera tous les véhicules ou qui mangera toute la nourriture alors qu’une provision est faite pour la nourriture et les services de restauration.

“Un président et un vice-président ne peuvent pas, pour quelque raison que ce soit, dépenser 20 millions de nairas pour manger en un an s’il s’agit de la nourriture qu’ils mangeront en tant que première et deuxième famille. Quelle quantité de nourriture une personne peut-elle avoir en famille ? Quelle quantité de nourriture une personne peut-elle réellement manger ? Pourtant, nous lisons dans les journaux que Tinubu, Buhari, Jonathan ou tout autre président veut dépenser 5 milliards de nairas en nourriture et en restauration au cours d’une année, alors qu’en réalité, ces dispositions budgétaires sont prévues pour faire face à de nombreux événements d’État, réunions, accueil de VIP, de dignitaires étrangers et même de visites d’autres chefs d’État, ainsi qu’à d’autres réunions bilatérales et multilatérales que la Maison d’État doit gérer au cours d’une année donnée.

Il a rappelé qu’en août de cette année, le président Tinubu, en sa qualité de président de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, a organisé deux sommets spéciaux de l’organisation régionale pour faire face aux troubles politiques en République du Niger.

Ajayi a déclaré : “Il convient de préciser qu’en août de cette année, le président Tinubu, en tant que président de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, a accueilli deux sommets extraordinaires de l’organisation régionale en raison de la crise politique en République du Niger. Ces deux sommets ont nécessité des services de restauration pour les dirigeants de la CEDEAO et leurs délégations. Dimanche dernier, le chancelier allemand Olaf Scholz était en visite d’État au Nigeria avec une délégation d’hommes et de femmes d’affaires allemands de haut niveau.

“Le président a accueilli le chancelier et sa délégation lors d’un banquet d’État. Le budget de la Maison d’État pour l’alimentation et les services de restauration est consacré à ce type d’événements. Il n’est pas dépensé essentiellement pour nourrir le président et le vice-président”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *