Réformes fiscales : Le comité présidentiel sur la politique fiscale soumet son rapport

La politique fiscale et les réformes fiscales

0 189

Le président du Comité présidentiel sur la politique fiscale et les réformes fiscales, M. Taiwo Oyedele, a soumis son rapport au président Bola Ahmed Tinubu à la State House d’Abuja, la capitale du Nigéria.

Le rapport, qui fait suite au mandat du comité, doit être mis en œuvre dans les trente jours, tandis que des mesures de réforme essentielles devraient également être recommandées dans les six mois et que la mise en œuvre complète aura lieu au cours d’une année civile.

Le président a ordonné la mise en œuvre de toutes les recommandations du rapport dans les ministères, agences et départements du gouvernement fédéral.

Il a donné cette directive mardi après avoir reçu le rapport sur les réalisations rapides de la commission de la part de son président, M. Taiwo Oyedele

Révélant cela aux journalistes après la réunion, le conseiller spécial du président pour les médias et la publicité, Ajuri Ngelale, a déclaré que le président a demandé à son conseiller pour la coordination des politiques, Hadiza Bala Usman, de se concerter avec le secrétaire au gouvernement de la Fédération (SGF), George Akume et M. Oyedele pour mettre en œuvre la directive.

Selon lui, la directive de mettre en œuvre les recommandations dans toutes les institutions gouvernementales vise à garantir une synergie et une assimilation efficaces lorsqu’il s’agit de leur application.

Il a également révélé que le président avait promis de faire de la présentation des recommandations un point prioritaire lors de la prochaine réunion du Conseil exécutif fédéral (CEF), qui aura lieu lundi.

“Après avoir écouté la présentation du président du comité, le président a chargé la conseillère spéciale du président pour la coordination des politiques, Hadiza Bala Usman, d’assurer la liaison avec le secrétaire du gouvernement de la Fédération et le président du comité d’examen de la politique fiscale pour veiller à ce que les recommandations du comité soient rapidement et immédiatement mises en œuvre dans tous les ministères, départements et agences du gouvernement fédéral afin de garantir une synergie efficace et de veiller à ce que chaque institution du gouvernement fédéral soit sur la même longueur d’onde en ce qui concerne la façon dont la politique fiscale sera mise en œuvre.

“Désormais, Son Excellence Monsieur le Président a également fait en sorte que les recommandations du comité d’examen de la politique fiscale soient considérées comme une priorité absolue lors de la prochaine réunion du Conseil exécutif fédéral, qui se tiendra lundi. M. le Président continuera à souligner l’importance de s’assurer que nos autorités fiscales ne taxent pas la graine, mais le fruit, et cela restera notre priorité.”

Le président Bola Ahmed Tinubu a également chargé la conseillère spéciale du président pour la coordination des politiques, Hadiza Bala Usman, de collaborer avec le secrétaire du gouvernement de la Fédération et le président du comité d’examen de la politique fiscale afin de garantir une mise en œuvre rapide et transparente des recommandations du comité dans l’ensemble des ministères, départements et agences du gouvernement fédéral.

Il s’agit de faciliter une coordination efficace et de garantir l’uniformité de l’exécution des politiques fiscales dans toutes les institutions du gouvernement fédéral.

Le président a également demandé que les suggestions du comité d’examen de la politique fiscale soient considérées comme prioritaires lors de la prochaine réunion du conseil exécutif fédéral, qui se tiendra lundi.

Il a déclaré que pour que le gouvernement puisse assurer une prestation de services publics optimale à ses citoyens, il est impératif d’élargir l’assiette fiscale de manière significative.

Après avoir écouté la présentation du président du comité, le président a demandé au conseiller spécial du président pour la coordination des politiques, Hadiza Bala Usman, d’assurer la liaison avec le secrétaire du gouvernement de la Fédération et le président du comité d’examen de la politique fiscale pour veiller à ce que les recommandations du comité soient rapidement et immédiatement mises en œuvre dans tous les ministères, départements et agences du gouvernement fédéral afin d’assurer une synergie efficace et de veiller à ce que chaque institution du gouvernement fédéral soit sur la même longueur d’onde en ce qui concerne la façon dont la politique fiscale sera mise en œuvre.

Cette expansion sera désormais menée jusqu’à ce que la collecte de l’impôt atteigne le seuil visé de 18 % du produit intérieur brut, comme l’a demandé et visé le président.

Il a précisé que le président avait l’intention d’atteindre cet objectif sans imposer de difficultés excessives aux segments les plus défavorisés de la population nigériane et sans augmenter de manière significative les taxes sur les grandes, moyennes et petites industries du pays.

Le président Tinubu avait chargé la commission des réformes fiscales d’améliorer le profil des recettes du Nigeria tout en rendant l’environnement des affaires plus propice et plus compétitif au niveau international.

Le comité s’était également fixé pour objectif d’atteindre un ratio impôts/PIB de 18 % au minimum au cours des trois prochaines années.

Il convient de rappeler que le président Tinubu a inauguré le comité présidentiel sur la politique fiscale et les réformes fiscales.

Le président a également approuvé la création de la commission et a nommé Taiwo Oyedele, expert en politique fiscale et budgétaire, à sa présidence.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *