Tunisie : Des Tunisiens se rassemblent devant l’ambassade de France pour soutenir les Palestiniens

Soutenir les Palestiniens et exiger le départ de l'ambassadeur

0 258

Des milliers de Tunisiens se sont rassemblés samedi devant l’ambassade de France dans la capitale, Tunis, pour soutenir les Palestiniens et exiger le départ de l’ambassadeur.

Ces manifestations ont eu lieu alors qu’Israël continue de bombarder la bande de Gaza après que le Hamas, un groupe militant palestinien, a lancé une attaque meurtrière de l’autre côté de la frontière le 7 octobre.

De nombreux Tunisiens reprochent à Paris de soutenir Israël dans sa guerre contre le Hamas.

Les manifestants ont également appelé à la criminalisation de toute normalisation des relations avec Israël.

“Nous sommes ici pour soutenir Gaza et la Palestine. Nous, tout le peuple tunisien, sommes toujours avec la Palestine”, a déclaré Marwen Meghri, un manifestant.

Les militants du Hamas ont tué 1 400 personnes, principalement des civils, et ramené 212 otages à Gaza lors de l’attaque.

Le ministère de la santé de Gaza a déclaré dimanche que les frappes aériennes et les missiles de représailles d’Israël avaient tué au moins 4 741 Palestiniens et en avaient blessé 15 898.

“Le peuple tunisien exprime sa condamnation sans équivoque des massacres et du génocide perpétrés contre le peuple palestinien”, a déclaré Tayeb Bouaicha, qui a également participé aux manifestations de samedi.

Plus d’un million des 2,3 millions d’habitants de l’enclave densément peuplée auraient été déplacés depuis le début des combats.

Israël a également soumis la bande de Gaza à un “siège total”, empêchant l’entrée de nourriture, de carburant, d’eau et de fournitures médicales dans la région.

Les Nations unies ont déclaré que le premier convoi d’aide humanitaire composé de 20 camions a été autorisé à franchir le poste-frontière égyptien pour entrer dans la bande de Gaza samedi, après des jours de négociations difficiles.

Il a apporté à l’enclave palestinienne des fournitures médicales vitales et un peu de nourriture.

Un deuxième convoi devait entrer dans la bande de Gaza dimanche.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *