Forger le caractère de la jeunesse nigériane, moteur du développement

Article de Yinka Salaam

0 121

Les jeunes déterminent la stabilité du présent, la prospérité de l’avenir et la grandeur ou non de toute société. Par conséquent, aucune nation ou communauté sérieuse ne plaisante avec ses jeunes, car ils sont tout simplement l’avenir. On estime que le Nigéria possède la plus grande population de jeunes au monde. L’âge médian des jeunes du pays est de 17,2 ans. Les propositions des Nations unies sur la population mondiale publiées en juillet 2022 prévoient que la population du Nigéria en 2050 sera de 375 millions d’habitants. Sur cette population projetée, les rapports des Nations unies estiment que la population jeune du Nigéria en 2050 sera de 262 millions.

Cette population jeune est un atout pour le Nigéria et le monde qui a besoin de jeunes hommes et femmes énergiques pour travailler au développement et à la création de richesses. Il faut donc formuler et mettre en œuvre des politiques et des programmes délibérés pour préparer la jeunesse nigériane aux défis présents et futurs auxquels elle sera confrontée en tant que dirigeant du pays et citoyen dont les décisions seront prises en compte dans la société. Ces politiques et programmes doivent intégrer une éducation qui prépare les jeunes non seulement physiquement et mentalement, mais aussi sur le plan éthique.

Par conséquent, la formation, l’éducation et le développement des jeunes doivent être pris au sérieux, car les jeunes ne sont pas seulement agiles, ils sont audacieux, courageux, progressistes, radicaux, intelligents et prennent des risques exceptionnels. Le Nigéria a eu une bonne idée de ce que les jeunes pouvaient accomplir lorsqu’en 2020, ils ont mené une agitation contre les excès de l’ancienne Brigade spéciale anti-cambriolage de la police nigériane lors de la célèbre manifestation #EndSARS.

La politique de la jeunesse du Nigéria 2009 vise à promouvoir les droits humains fondamentaux des jeunes dans le pays. Elle a également pour objectif de protéger la santé et le bien-être social, économique et politique de tous les jeunes hommes et femmes afin de renforcer leur participation au processus de développement global et d’améliorer leur qualité de vie. La jeunesse du pays ne sera pas en mesure d’atteindre ces objectifs si elle ne s’imprègne pas du caractère et des valeurs adéquats.

Le Nigéria doit consciemment prêter attention au développement de ses jeunes pour assurer son avenir. Le gouvernement à tous les niveaux – du gouvernement local à l’État et au gouvernement fédéral – doit investir de manière adéquate dans l’éducation et le développement de la jeunesse. Le gouvernement doit tenir sa promesse d’allouer et de dépenser 27 % de son budget à l’éducation, conformément au critère des Nations unies. L’éducation de base aux niveaux primaire, secondaire et technique doit être réellement gratuite, tout comme l’éducation au niveau tertiaire doit être fortement subventionnée.

Le gouvernement nigérian devrait également investir dans les infrastructures et verser à ses travailleurs des salaires décents afin d’enrayer la perte de ses futurs dirigeants, victimes de la fuite des cerveaux et d’une émigration évitable à la recherche de vie meilleures.

Le leadership étant une question de compétence, de moralité et de force de caractère, le Nigéria doit revoir son programme scolaire pour inculquer la moralité et un caractère glorieux. Toute nation qui permet à ses jeunes d’être préoccupés par la toxicomanie, le trafic de drogue, le sexe illicite, la débauche, la musique pervertie, les comportements immoraux, les pratiques corrompues et la cyberfraude le fait au détriment de son avenir et de son développement.

Les jeunes qui ont un grand potentiel et de grands talents devraient également être encouragés à prospérer et à s’épanouir. Le gouvernement, ses agences, les entreprises et les personnes bien intentionnées devraient parrainer des programmes et des émissions de téléréalité qui encouragent les talents et développent le potentiel de leadership des jeunes, plutôt que ceux qui encouragent l’immoralité, l’indolence et la criminalité.

Le système doit récompenser l’excellence, les talents et les percées tout comme il doit punir les crimes, l’immoralité et les comportements contraires à l’éthique. Dans le même ordre d’idées, les centres correctionnels doivent être véritablement correctionnels. Ils ne doivent pas être des centres qui engendrent la criminalité et endurcissent les criminels.

En tant que citoyens de la plus grande nation noire du monde, les jeunes doivent prendre le taureau par les cornes en tenant leur avenir entre leurs mains. Comment y parvenir ? Ils doivent s’efforcer consciemment de connaître l’histoire et d’être au courant de la vision des pères fondateurs afin que leurs efforts passés ne soient pas vains. Ils doivent s’éloigner du domaine de la critique et participer aux projets de développement ainsi qu’à la politique à tous les niveaux.

Par-dessus tout, le jeune Nigérian moyen ne devrait pas seulement acquérir une éducation financière par nécessité, mais il devrait aussi acquérir un état d’esprit positif et évolutif qui lui permette de développer continuellement ses talents et ses capacités. En travaillant dur, en redoublant d’efforts et en s’entraînant régulièrement, ils deviendront plus intelligents, plus talentueux et plus créatifs, ce qui permettra au Nigéria d’atteindre de nouveaux sommets et d’accéder à la terre promise.

 

Article de Yinka Salam; Traduction de Mourtada Nanzif Adékounlé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *