Le Sénat s’attaque à la situation des personnes déplacées à l’échelle nationale

Détails avec Lekan Sowande, Abuja

0 131

Le Comité du Sénat sur les tâches spéciales s’est engagé à poursuivre les interventions législatives et autres mesures visant à améliorer le sort des personnes déplacées à l’intérieur du pays, à l’échelle nationale.

S’exprimant lors de la réunion inaugurale à Abuja, le président de la commission, le sénateur Shehu Kaka (APC-Borno), a déclaré que les membres de la commission étaient conscients du rôle important qu’ils ont été chargés de jouer dans le cadre de l’Agenda de l’espoir renouvelé de l’administration actuelle, parmi lequel figure la fourniture d’une assistance aux victimes de catastrophes naturelles ou causées par l’homme.

Kaka a déclaré : “Nous allons nous assurer que rien n’est laissé au hasard, nous allons exercer des fonctions de contrôle, nous allons nous engager et mener des auditions publiques sur les désirs et les aspirations des Nigérians. Nous veillerons à ce que le mantra de l’espoir renouvelé du président soit couronné de succès. Nous allons vérifier ce que font les MDA pour éclairer les Nigérians et faire en sorte que les bonnes décisions soient prises. Tout le monde doit être sur le pont pour s’assurer que nous atteignons le résultat désiré sur la base de ce à quoi nous adhérons et du mandat de la commission”.

En réponse à une question sur les spéculations selon lesquelles le gouvernement nigérian a suspendu le programme N-power introduit par l’administration APC dirigée par Muhammadu Buhari, le sénateur Kaka a déclaré qu’il n’avait pas encore été informé de la question.

“Pour l’instant, je n’ai pas encore reçu d’information officielle sur la suspension et la substitution d’un nouveau programme. Je ne veux pas faire de commentaires, mais en tant que législateur chargé de la responsabilité de cette commission, je vais étudier la loi d’habilitation qui a introduit N-power ainsi que le projet de loi qui nous est soumis. S’il n’y a pas de chevauchement et qu’il s’avère que la suspension était dans le meilleur intérêt des Nigérians, je l’autoriserai à aller de l’avant. Mais si la suspension n’est pas dans l’intérêt des Nigérians, vous me verrez crier dans l’hémicycle que nous devrions la rétablir. Je ne ferai aucun commentaire sur la question de savoir si nous allons enquêter ou non avant d’avoir reçu des informations de la part des ministères compétents du gouvernement”, a-t-il déclaré.

En ce qui concerne les propositions d’amendement de la loi d’habilitation qui régit ces interventions sociales, en particulier les propositions visant à transférer l’agence responsable du ministère des affaires humanitaires à la présidence, le sénateur Kaka a déclaré que “quoi qu’il en soit, sa commission aura des fonctions de contrôle sur l’agence”.

“Pour l’instant, le projet de loi qui a été présenté à l’Assemblée nationale ne contient aucune clause susceptible de susciter l’intérêt de la villa. Nous avons procédé à l’examen article par article mercredi et nous n’avons vu nulle part le nom de Tinubu ou de la présidence mentionné, donc je peux vous assurer que s’il y a quelque chose, ce sera reflété dans le projet de loi, mais nous n’avons rien vu”.

Un membre de la commission, le sénateur Fadahunsi Adenigba (PDP-Osun), a souligné l’importance de veiller à ce que les personnes déplacées soient bien prises en charge et rapidement réinstallées dans leurs foyers ancestraux.

Mohammed Monguno (APC-Borno) a déclaré que la décision du Sénat de transférer le programme national d’investissement social à la présidence soulignait l’importance du travail de la commission.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *