Le Kenya met fin à son accord avec les médecins cubains

Certains médecins formés localement restaient au chômage

0 208

Le Kenya mettra fin à un accord de six ans qui permettait à plus de 100 médecins cubains de travailler dans les hôpitaux kenyans.

La ministre de la Santé, Susan Nakhumicha, a déclaré mercredi que cette décision contribuerait à résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs de la santé kényans, notamment le manque d’opportunités d’emploi.

“Nous avons décidé de ne pas renouveler l’accord avec les médecins cubains. Nos propres professionnels de la santé sont dévoués à la cause”, a-t-elle déclaré.

Un accord conclu en 2017 établissait un programme d’échange dans le cadre duquel les médecins cubains aideraient à combler les lacunes dans les hôpitaux du comté, tandis que les Kényans se rendraient à Cuba pour suivre une formation médicale spécialisée.

Ce programme a été impopulaire auprès des professionnels de la santé kenyans, qui ont fait valoir que les médecins locaux disposaient de la formation requise, tout comme leurs homologues cubains.

On s’est également inquiété du fait que le gouvernement kenyan payait les professionnels cubains beaucoup plus que leurs homologues kenyans, alors même que certains médecins formés localement restaient au chômage.

Les médecins et autres travailleurs de la santé au Kenya se sont souvent mis en grève pour réclamer des salaires plus élevés, de meilleures conditions de travail et l’embauche d’un plus grand nombre de médecins.

Leave A Reply

Your email address will not be published.