PAM: reprise de la distribution de nourriture aux réfugiés

0 148

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé à distribuer de la nourriture à près de 900 000 réfugiés en Éthiopie à la suite d’une amélioration de ses opérations en faveur des réfugiés.

Les familles vivant dans les camps de réfugiés, y compris les nouveaux arrivants qui ont fui le Soudan, reçoivent des colis alimentaires pour la première fois depuis que le PAM a suspendu les distributions de nourriture en juin, à la suite d’informations faisant état de détournements à grande échelle.

La reprise de l’aide alimentaire aux réfugiés est vitale, car environ 35 000 personnes qui ont fui le Soudan vers l’Éthiopie au cours des six derniers mois ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, tandis que l’Éthiopie accueille 850 000 autres réfugiés, principalement de Somalie, du Sud-Soudan et d’Érythrée.

Les dernières données sur la faim montrent que la sécurité alimentaire des réfugiés s’est détériorée au cours des derniers mois, entraînant une augmentation de la malnutrition, des tensions accrues autour des camps et même des voyages dangereux à travers les frontières.

“Les équipes du PAM et nos partenaires ont travaillé 24 heures sur 24 pour s’assurer que nous puissions fournir de la nourriture à ceux qui en ont le plus besoin”, a déclaré Valerie Guarnieri, directrice exécutive adjointe de l’agence, dans un communiqué.

La nourriture est une bouée de sauvetage pour les réfugiés qui vivent dans des conditions d’une dureté inimaginable, et c’est un soulagement que nous ayons maintenant des mesures en place pour reprendre l’aide vitale”, a déclaré la responsable.

Les distributions reprendront dans sept régions, fournissant aux réfugiés des céréales, des légumineuses, de l’huile végétale et du sel, tandis que d’autres pourront recevoir une partie de leurs droits sous forme d’aide financière.

Entre-temps, 24 entrepôts dans les camps de réfugiés sont désormais gérés exclusivement par le programme alimentaire mondial, tandis que les réfugiés seront désormais inscrits numériquement pour recevoir une aide par le biais de l’outil de suivi de la distribution mondiale géré par l’agence des Nations unies pour les réfugiés, l’UNHCR.

Les systèmes de retour d’information et d’établissement de rapports pour les réfugiés ont également été améliorés et des organisations non gouvernementales supplémentaires ont été formées par le PAM pour gérer les distributions de denrées alimentaires.

Le PAM a progressé dans l’expérimentation et la mise en œuvre des mesures nécessaires à la reprise des distributions de nourriture pour des millions d’Éthiopiens en situation d’insécurité alimentaire.

Il s’agit notamment de travailler directement avec les communautés pour identifier et cibler les personnes les plus vulnérables et les enregistrer numériquement pour qu’elles bénéficient d’une assistance.

Il s’agit également d’améliorer la logistique et les mécanismes de distribution qui permettent un suivi plus précis de chaque famille aidée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *