Le Nigeria entend améliorer l’enseignement supérieur grâce à des politiques stratégiques

0 149

Le président Bola Tinubu a déclaré que son administration s’engageait à améliorer la qualité de l’éducation en mettant en place des politiques stratégiques dans le secteur.

Le président Tinubu, qui était représenté par le ministre des fonctions spéciales et des affaires intergouvernementales, M. Zephaniah Jisalo, a fait cette déclaration lors de la 27e cérémonie de remise des diplômes de l’université d’Abuja, samedi.

Il a déclaré que “l’une des stratégies clés de l’agenda “Espoir renouvelé” est l’autonomie financière des établissements d’enseignement supérieur, qui encouragera les universités à trouver des fonds par le biais de subventions et de parrainages d’entreprises”.

Selon lui, cela contribuera à promouvoir la durabilité des universités et à supprimer la dépendance à l’égard du gouvernement.

Le président Tinubu a déclaré que “son administration est résolue à réformer le secteur de l’éducation”.

Il a déclaré que le gouvernement continuerait à déployer des ressources significatives par le biais d’interventions régulières et spéciales.

Le leader nigérian a déclaré que “l’administration veillerait à ce que les universités et autres établissements d’enseignement supérieur du pays soient financés de manière adéquate pour répondre aux aspirations collectives, même en cas de baisse du revenu national”.

Sur la question des grèves, le président a déclaré que “son administration est consciente du fait que les grèves sont acceptées comme des moyens légitimes déployés par les travailleurs pour lutter pour leur bien-être et de meilleures conditions de service”.

Il a félicité le Nigeria Labour Congress (NLC) et le Trade Union Congress (TUC) pour leur maturité, leur coopération et leur compréhension qui ont conduit à la résolution d’une grève nationale imminente.

“Nous reconnaissons le droit des travailleurs à se lancer dans des grèves pour faire valoir leurs revendications. Toutefois, notre administration tient à souligner que les grèves incessantes et les conflits sociaux durables ont des effets néfastes sur le bien-être de toute société.

“Nos universités publiques sont le témoignage vivant des perturbations, de l’instabilité et des dommages irréparables causés par les grèves dans le secteur de l’enseignement supérieur.

“Dans le même ordre d’idées, je tiens à assurer aux syndicats que, dorénavant, tous les accords et mémorandums signés entre eux et le gouvernement seront appliqués dans leur intégralité”, a indiqué le président Tinubu.

Il a ajouté que “l’administration est déterminée à faire en sorte que les Nigérians, en particulier les étudiants, les parents et toutes les parties prenantes du secteur de l’éducation, ne soient pas soumis à l’expérience pénible de la fermeture inutile d’établissements d’enseignement supérieur”.

Le président Tinubu a félicité la direction de l’université d’Abuja, les membres du personnel académique et non académique pour leurs efforts dans la gestion des affaires de l’université.

Il a conseillé aux diplômés d’être des ambassadeurs du changement, en mettant toutes les compétences et les connaissances qu’ils ont acquises au service d’un pays meilleur.

“Alors que vous célébrez vos réussites aujourd’hui, je vous invite tous à tirer parti des connaissances et des compétences acquises au cours de votre parcours universitaire pour contribuer de manière significative à la société en créant un avenir meilleur pour vous-mêmes.

“Vous êtes les porteurs de flambeau de la nation et nous attendons l’impact que vous aurez tous. Je vous conseille à tous de faire du Nigeria ce qu’il devrait être grâce à votre impact remarquable”, a déclaré le président Tinubu.

Le vice-chancelier de l’université, le professeur Abdul-Rasheed Na’allah, a déclaré que le rétablissement récent des activités académiques avait permis à l’université d’accélérer son expansion.

Na’allah a déclaré que “cela a abouti à la création de quatre facultés flambant neuves, à savoir : la faculté de communication et d’études des médias, la faculté des sciences de l’environnement, la faculté des soins infirmiers et des sciences connexes, et la faculté des sciences pharmaceutiques”.

Il a indiqué que les départements relevant de ces établissements commenceraient à admettre des étudiants, à enseigner et à mener des activités connexes après la visite de vérification des ressources effectuée par diverses équipes d’accréditation de la Commission nationale des universités, qui a été couronnée de succès.

Na’allah a indiqué que l’université avait diplômé 7 034 étudiants des composantes d’enseignement régulier et à distance, de l’institut d’éducation et de l’école d’études postuniversitaires.

Il a félicité les étudiants diplômés pour leurs mérites, ajoutant que l’université les a trouvés porteurs de son nom.

“Attendez-vous à ce que vos anciens départements, vos anciennes facultés et l’université vous demandent de leur rendre la pareille.

“Et partagez vos richesses avec votre Alma Mater tout en continuant à vous développer et à atteindre de plus hauts sommets dans la société”, a-t-il déclaré.

Le secrétaire exécutif de la NUC, Chris Maiyaki, a déclaré que le gouvernement nigérian était conscient que le moyen le plus efficace d’assurer un développement sain du système universitaire nigérian passait par un financement adéquat et une gestion efficace des ressources.

L’une des diplômées, Mlle Victoria Ajayi, a déclaré qu’elle était fière d’elle-même car, après tout, ses efforts ont finalement porté leurs fruits.

Ayayi a déclaré qu’elle espérait le meilleur, ajoutant qu’elle ferait le meilleur usage de toutes les connaissances qu’elle a acquises au cours de son séjour à l’université.

Le Nigeria va améliorer l’enseignement supérieur grâce à des politiques stratégiques

Le président Bola Tinubu a déclaré que son administration s’engageait à améliorer la qualité de l’éducation en mettant en place des politiques stratégiques dans le secteur.

Le président Tinubu, qui était représenté par le ministre des fonctions spéciales et des affaires intergouvernementales, M. Zephaniah Jisalo, a fait cette déclaration lors de la 27e cérémonie de remise des diplômes de l’université d’Abuja, samedi.

Il a déclaré que “l’une des stratégies clés de l’agenda “Espoir renouvelé” est l’autonomie financière des établissements d’enseignement supérieur, qui encouragera les universités à trouver des fonds par le biais de subventions et de parrainages d’entreprises”.

Selon lui, cela contribuera à promouvoir la durabilité des universités et à supprimer la dépendance à l’égard du gouvernement.

Le président Tinubu a déclaré que “son administration est résolue à réformer le secteur de l’éducation”.

Il a déclaré que le gouvernement continuerait à déployer des ressources significatives par le biais d’interventions régulières et spéciales.

Le leader nigérian a déclaré que “l’administration veillerait à ce que les universités et autres établissements d’enseignement supérieur du pays soient financés de manière adéquate pour répondre aux aspirations collectives, même en cas de baisse du revenu national”.

Sur la question des grèves, le président a déclaré que “son administration est consciente du fait que les grèves sont acceptées comme des moyens légitimes déployés par les travailleurs pour lutter pour leur bien-être et de meilleures conditions de service”.

Il a félicité le Nigeria Labour Congress (NLC) et le Trade Union Congress (TUC) pour leur maturité, leur coopération et leur compréhension qui ont conduit à la résolution d’une grève nationale imminente.

“Nous reconnaissons le droit des travailleurs à se lancer dans des grèves pour faire valoir leurs revendications. Toutefois, notre administration tient à souligner que les grèves incessantes et les conflits sociaux durables ont des effets néfastes sur le bien-être de toute société.

“Nos universités publiques sont le témoignage vivant des perturbations, de l’instabilité et des dommages irréparables causés par les grèves dans le secteur de l’enseignement supérieur.

“Dans le même ordre d’idées, je tiens à assurer aux syndicats que, dorénavant, tous les accords et mémorandums signés entre eux et le gouvernement seront appliqués dans leur intégralité”, a déclaré le président Tinubu.

Il a ajouté que “l’administration est déterminée à faire en sorte que les Nigérians, en particulier les étudiants, les parents et toutes les parties prenantes du secteur de l’éducation, ne soient pas soumis à l’expérience pénible de la fermeture inutile d’établissements d’enseignement supérieur”.

Le président Tinubu a félicité la direction de l’université d’Abuja, les membres du personnel académique et non académique pour leurs efforts dans la gestion des affaires de l’université.

Il a conseillé aux diplômés d’être des ambassadeurs du changement, en mettant toutes les compétences et les connaissances qu’ils ont acquises au service d’un pays meilleur.

“Alors que vous célébrez vos réussites aujourd’hui, je vous invite tous à tirer parti des connaissances et des compétences acquises au cours de votre parcours universitaire pour contribuer de manière significative à la société en créant un avenir meilleur pour vous-mêmes.

“Vous êtes les porteurs de flambeau de la nation et nous attendons l’impact que vous aurez tous. Je vous conseille à tous de faire du Nigeria ce qu’il devrait être grâce à votre impact remarquable”, a déclaré le président Tinubu.

Le vice-chancelier de l’université, le professeur Abdul-Rasheed Na’allah, a déclaré que le rétablissement récent des activités académiques avait permis à l’université d’accélérer son expansion.

Na’allah a déclaré que “cela a abouti à la création de quatre facultés flambant neuves, à savoir : la faculté de communication et d’études des médias, la faculté des sciences de l’environnement, la faculté des soins infirmiers et des sciences connexes, et la faculté des sciences pharmaceutiques”.

Il a indiqué que les départements relevant de ces établissements commenceraient à admettre des étudiants, à enseigner et à mener des activités connexes après la visite de vérification des ressources effectuée par diverses équipes d’accréditation de la Commission nationale des universités, qui a été couronnée de succès.

Na’allah a indiqué que l’université avait diplômé 7 034 étudiants des composantes d’enseignement régulier et à distance, de l’institut d’éducation et de l’école d’études postuniversitaires.

Il a félicité les étudiants diplômés pour leurs mérites, ajoutant que l’université les a trouvés porteurs de son nom.

“Attendez-vous à ce que vos anciens départements, vos anciennes facultés et l’université vous demandent de leur rendre la pareille.

“Et partagez vos richesses avec votre Alma Mater tout en continuant à vous développer et à atteindre de plus hauts sommets dans la société”, a-t-il déclaré.

Le secrétaire exécutif de la NUC, Chris Maiyaki, a déclaré que le gouvernement nigérian était conscient que le moyen le plus efficace d’assurer un développement sain du système universitaire nigérian passait par un financement adéquat et une gestion efficace des ressources.

Un doctorat honorifique a été décerné au professeur Toyin Falola, un éminent historien.

Leave A Reply

Your email address will not be published.