État d’Imo: la CENI sollicite le soutien des chefs religieux pour des élections pacifiques

0 138

La Commission électorale nationale indépendante, INEC, a sollicité le soutien des chefs traditionnels et des groupes confessionnels pour la tenue d’une élection de gouverneur crédible et sans violence dans l’État d’Imo.

Le commissaire électoral résident de l’État, le professeur Sylvia Agu, a lancé cet appel lors d’une réunion interactive avec les chefs des groupes religieux à Owerri, avant les élections hors saison du 11 novembre pour le poste de gouverneur dans l’État.

Mme Agu a déclaré que la réunion était devenue impérative compte tenu de leur rôle dans l’orientation de leurs fidèles pour instaurer une bonne gouvernance.

“Aidez-nous à raviver les espoirs du peuple, mobilisez vos membres contre l’apathie des électeurs et dites-leur ce que nous faisons pour relancer le processus.

“Vous avez la capacité de les engager et de les transformer en citoyens patriotes.

“Nous vous demandons de vous associer à l’INEC pour sensibiliser et encourager vos membres à participer activement au processus électoral, depuis la collecte des PVC jusqu’au vote le jour de l’élection et à la protection de leurs votes conformément aux directives électorales”, a expliqué Mme Agu.

Elle a indiqué que l’émission en cours de PVC se terminerait le lundi 9 octobre, et a exhorté ceux qui n’ont pas encore récupéré leurs PVC à se rendre dans leurs zones de gouvernement local, à l’exception de ceux de la zone du conseil d’Orsu qui devraient récupérer leurs PVC au bureau d’Owerri pour des raisons de sécurité.

“Dans le cadre de ses préparatifs, la commission a fait l’inventaire de tout le matériel non sensible et l’a réparti en fonction des zones d’inscription.

“Les machines du système bimodal d’accréditation des électeurs qui seront déployées pour l’élection sont également arrivées dans l’État et sont en train d’être configurées en vue de l’exercice.

“Pour garantir l’arrivée rapide du matériel électoral dans les unités de vote, la commission a insisté pour que les camps des zones d’enregistrement (RAC) soient activés afin de réduire le temps de déplacement du personnel et du matériel électoral le jour de l’élection et de garantir le début rapide du vote”, a-t-elle déclaré.

Mme Agu a assuré à la population que les sabotages observés lors des élections générales ne se répéteraient pas, affirmant que des préparations adéquates avaient été faites pour le transport du matériel et la formation du personnel ad hoc.

“L’INEC ne voulait pas faire de mal. Nous avons fait de notre mieux lors des dernières élections, mais nous vous demandons de continuer à prier pour notre pays et, avec Dieu à nos côtés, nous réussirons”, a-t-elle indiqué.

Dans une réponse, le secrétaire général de l’Association chrétienne du Nigeria, section de l’État d’Imo, M. Sunny Odoemene, a exhorté l’INEC à assurer des préparatifs appropriés pour décourager l’apathie des électeurs.

M. Odoemene a également appelé la commission à s’assurer que les résultats soient collés dans chaque unité de vote par les fonctionnaires électoraux avant de partir, afin d’éviter les malversations électorales.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *