Le comité de réforme fiscale entend rédiger des amendements sur les questions fiscales

0 166

Le Conseil économique national (National Economic Council NEC) a déclaré que le Comité présidentiel de réforme, dirigé par M. Taiwo Oyedele, doit présenter des projets de loi pour des amendements constitutionnels sur les questions fiscales.

Le Conseil indique que l’objectif est de promouvoir le fédéralisme fiscal au Nigeria.

S’adressant aux correspondants de la State House après la réunion de septembre du Conseil, la comptable générale de la Fédération, Mme Oluwatoyin Madein, a déclaré que cette tâche s’inscrivait dans le cadre de la résolution de la NEC visant à relever certains des principaux défis auxquels est confronté le système fiscal du Nigéria.

Mme Madein a également déclaré que le Conseil avait décidé que la commission devrait également mettre en place un cadre fiscal national pour une gouvernance fiscale efficace, la consolidation fiscale et la stabilité.

Elle a ajouté que l’objectif était de mettre en place un système d’administration des recettes qui améliorerait la mobilisation des recettes et un cadre solide pour la comptabilité et la déclaration des recettes fiscales.

“Le conseil a également décidé que le comité présidentiel sur la réforme fiscale devrait établir un bureau national du médiateur fiscal, une politique fiscale et une simplification fiscale, car nous pensons que cela améliorera la confiance des contribuables.

Le Conseil a également salué l’engagement du président du comité de réforme fiscale, M. Taiwo, et de ses membres.

Selon le Dr. Madein, M. Oyedele a également reconnu que la multiplicité des impôts et des agences de collecte des recettes, ainsi que la faible coordination entre les politiques fiscales et les autres politiques économiques au sein et entre les différents niveaux de gouvernement, sont d’autres problèmes cruciaux auxquels est confronté le système fiscal au Nigeria.

Auparavant, le président du comité présidentiel sur la politique fiscale et les réformes fiscales, M. Taiwo Oyedele, a fait une présentation au conseil présidé par le vice-président, Kashim Shettima, identifiant les défis fiscaux relatifs à la mobilisation des recettes, à la qualité des dépenses et à la gestion durable de la dette comme des problèmes majeurs auxquels est confronté le système fiscal du Nigeria.

Rappelons que le président Bola Ahmed Tinubu a approuvé la création d’un comité présidentiel sur la politique fiscale et les réformes fiscales le 7 juillet afin d’examiner et de redéfinir le système fiscal du Nigeria en vue de faire du pays une destination attrayante pour les investissements et de faciliter une croissance économique inclusive.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *