AGNU 78 : Le leader nigérian appelle à mettre fin à la pauvreté des nations

mettant fin à la pauvreté dans les nations

0 296

Le président du Nigéria, Bola Ahmed Tinubu, a appelé à la fin de la pauvreté des nations, affirmant que l’Afrique ne souhaite pas remplacer les anciens carcans par de nouveaux.

Le dirigeant nigérian a également déclaré que le pillage des ressources d’une nation par les excès des entreprises et des peuples de nations plus fortes doit cesser

Le président Tinubu a tenu ces propos lors de son discours inaugural à la 78e Assemblée générale des Nations unies à New York.

Il a appelé au respect des Africains, ajoutant que la planète, belle, généreuse et indulgente, devait également être protégée.

“Pour rester fidèle aux principes de cette organisation et au thème de l’Assemblée de cette année, il faut mettre fin à la pauvreté des nations.

“Le pillage des ressources d’une nation par les excès des entreprises et des peuples de nations plus fortes doit cesser. La volonté des peuples doit être respectée. Cette planète belle, généreuse et indulgente doit être protégée.

“Nous ne voulons être ni un appendice ni un protecteur. Nous ne souhaitons pas remplacer les anciens carcans par de nouveaux. Nous espérons plutôt fouler le riche sol africain et vivre sous le magnifique ciel africain, libre des torts du passé et débarrassés des fardeaux qui y sont associés. Nous voulons un espace de vie démocratique, prospère et dynamique pour notre peuple”.

En ce qui concerne le changement climatique, qui a de graves répercussions sur le Nigéria et l’Afrique, le président Tinubu a déclaré que les nations africaines allaient lutter contre le changement climatique, mais qu’elles devaient le faire à leur manière.

“La nature a été fondamentalement bienveillante à l’égard de l’Afrique, lui offrant des terres et des ressources en abondance, ainsi que des populations créatives et industrieuses. Pourtant, l’homme a trop souvent manqué de bonté envers ses semblables et cette triste tendance a entraîné des difficultés durables aux portes de l’Afrique”.

Il a ajouté que pour obtenir le consensus populaire nécessaire, la campagne sur le changement climatique doit s’inscrire dans le cadre des efforts économiques globaux.

Le nord du Nigéria est poursuivi par l’empiètement du désert sur des terres autrefois arables. Notre sud est frappé par la marée montante des inondations et de l’érosion côtières. Au centre, la saison des pluies apporte des inondations qui tuent et déplacent des multitudes.

Il a présenté ses condoléances au Maroc et à la Libye pour les pertes humaines et matérielles subies par ces pays en raison des effets du changement climatique.

Le dirigeant nigérian a en outre déclaré que le Nigéria parviendrait à un consensus politique en mettant en avant des mesures correctives qui favoriseraient la prospérité économique et des projets tels qu’une muraille verte pour stopper l’avancée du désert, l’arrêt de la destruction des forêts dans tout le pays par la production et la distribution en masse de poêles à gaz, et la création d’emplois dans des projets locaux de gestion de l’eau et d’irrigation.

Le président Tinubu a ajouté que les efforts continentaux en matière de changement climatique remporteraient d’importantes victoires si les économies établies étaient plus enclines à investir dans les secteurs public et privé en faveur des initiatives préférées de l’Afrique.

Il souligne toutefois que les objectifs du Nigéria sont en accord avec la paix, la sécurité, les droits de l’homme et le développement, qui sont les principes directeurs de l’AGNU.

Leave A Reply

Your email address will not be published.