Les importateurs nigérians commenceront à dédouaner leurs marchandises à la frontière de Cotonou

Renforcer la Collaboration Frontalière pour les Importateurs

0 215

Le gouvernement nigérian a annoncé mardi que les importateurs nigérians seraient bientôt libres d’importer légalement leurs marchandises à partir des ports de Cotonou, en République du Bénin.

Le contrôleur général par intérim du Service des douanes du Nigéria (NCS), Bashir Adeniyi, a révélé cela en s’adressant aux journalistes après une visite de travail de deux jours d’Alain Hinkati, directeur général des douanes de la République du Bénin, au Nigéria.

Le personnel des douanes des deux pays a conclu plusieurs accords au cours de la réunion de deux jours afin de stimuler les relations commerciales entre le Nigéria et la République du Bénin et de lutter contre la contrebande.

Répondant à une question posée lors de l’événement, M. Adewale a déclaré : “Nous avons confiance dans le système proposé par la République du Bénin, nos importateurs utilisent leurs ports et c’est la même chose pour les leurs. Si des personnes de la République du Bénin veulent utiliser nos ports, nous essayons d’instaurer la confiance dans nos systèmes.

En vertu de cet accord, les importateurs nigérians désireux d’utiliser les ports de Cotonou peuvent faire dédouaner leurs marchandises dans ces ports, car ils auront la possibilité de payer les droits de douane sur les marchandises qui en sont passibles.

“Nous pouvons tenir compte des droits sur ces marchandises dans les ports d’arrivée. Elles seront donc désormais libres d’entrer au Nigéria”.

Réagissant aux inquiétudes concernant la contrebande de véhicules, il a déclaré : “Cela va au-delà des véhicules. Toutes les marchandises arrivant dans les ports de Cotonou peuvent être soumises à des droits et payées, et de là, elles entrent sur le territoire nigérian.

C’est exactement ce qui se passe lorsque des marchandises arrivent par Lagos ou Port Harcourt ; c’est à peu près la même chose. Mais nous n’en sommes pas encore là. Nous nous sommes mis d’accord sur le principe d’une mise en œuvre opérationnelle.

“Nous allons donc travailler sur les mesures que nous allons prendre pour atteindre cette destination particulière. Il a été mentionné dans le communiqué que nous allions établir des calendriers lorsque nous espérons atteindre cette étape particulière”.

Adewale a déclaré que le partenariat entre les deux pays permettrait d’améliorer l’administration douanière, la facilitation du commerce et la coopération régionale.

Il a ajouté : “L’événement que nous célébrons aujourd’hui marque une étape importante dans notre parcours visant à renforcer la collaboration, à éliminer les barrières et à promouvoir le commerce légitime dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Leave A Reply

Your email address will not be published.