La Participation du Nigéria au 18ème sommet du G-20

Par Temitope Mustapha

0 440

Les dirigeants du Groupe des 20, G-20, un forum intergouvernemental composé de 19 nations souveraines, de l’Union européenne et de l’Union africaine, se sont réunis à New Delhi, en Inde, du 9 au 10 septembre 2023, pour le 18e sommet du G-20 de l’organisation. Avec pour thème : “Une Terre, une famille, un avenir”, le sommet de New Delhi s’est concentré sur l’action climatique, la croissance inclusive, l’innovation numérique et l’accès équitable à la santé mondiale. Le sommet s’est également penché sur les questions relatives à l’économie mondiale en ce qui concerne la stabilité financière internationale, l’atténuation du changement climatique et le développement durable.

À New Delhi, les dirigeants mondiaux ont soutenu un nouveau modèle de diplomatie inclusive avec des points focaux impartiaux de consensus, d’exhaustivité et de solutions pour mettre en évidence “la souffrance humaine et les impacts négatifs de la guerre en Ukraine”. Appelant les États membres à respecter les principes du droit international, le G20 a insisté sur la nécessité pour les membres de maintenir leur intégrité territoriale, leur souveraineté et le système multilatéral qui préserve la paix et la stabilité.

C’est lors du 18e sommet du G20 que le groupe a accepté d’admettre l’Union africaine (UA) en tant que membre permanent du groupe. Le groupe estime que l’inclusion de l’UA dans le G20 contribuera de manière significative à relever les défis mondiaux.

Le président du Nigeria, Bola Ahmed Tinubu, qui a porté la voix de la première économie d’Afrique, a exprimé l’engagement du Nigéria à jouer un rôle majeur au sein du G20 et à contribuer à l’édification d’un monde plus équitable. Le président Tinubu a appelé à l’unité et à la coopération mondiales pour relever les défis urgents, favoriser l’inclusion et établir un ordre mondial plus juste.

Bien que le Nigéria ne soit pas membre du G20, le président Tinubu considère que l’adhésion du Nigéria à la coalition doit être examinée plus avant. Le dirigeant nigérian a donc soumis la question à des consultations afin de déterminer les risques et les avantages d’une adhésion au forum.

Le président Tinubu a participé au 18e sommet du G20 afin de promouvoir les investissements étrangers au Nigeria et de mobiliser les capitaux mondiaux pour développer les infrastructures. Le président Tinubu a souligné que la plupart des problèmes urgents du monde étaient internationaux et ne pouvaient être résolus sans une coopération multilatérale. Il a appelé à une plus grande solidarité entre les nations, demandant aux économies avancées de soutenir les régions défavorisées du Sud et de promouvoir la justice climatique.

En marge du sommet du G20, le président Tinubu a participé à plusieurs réunions avec des chefs d’État identifiés comme des partenaires clés du développement économique et de la diplomatie du Nigeria, en vue de favoriser les investissements locaux et la création de richesses. En rencontrant le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président sud-coréen, Yoon Suk Yeol, le dirigeant nigérian a saisi l’occasion unique d’élargir les liens de prospérité pour le Nigeria en adoptant une approche pragmatique pour garantir l’exécution effective des accords conclus.

Le président Tinubu a insisté sur la nécessité d’aligner les grands fabricants allemands sur la réalité des nouvelles mesures d’incitation mises en place par son gouvernement au Nigeria. Le dirigeant nigérian a orienté sa discussion avec le dirigeant sud-coréen vers son objectif économique, il a avancé des propositions pour une présence sud-coréenne renforcée dans le secteur manufacturier local du Nigéria. À la suite de cet engagement, le dirigeant sud-coréen a fait part du grand intérêt de son pays pour les secteurs nigérians de l’éducation, de la technologie et de l’énergie.

Lors de la rencontre entre le président Tinubu et le premier ministre Narendra Modi, le Nigeria et l’Inde se sont mis d’accord sur une proposition de partenariat économique affirmatif dans les domaines de l’agriculture, du renforcement des capacités des industries de défense et de la croissance de la Fintech.

Le dirigeant nigérian a également eu des échanges de vues avec le président des États-Unis, Joe Biden, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président de la Banque mondiale, Ayay Banga. Le président Tinubu a obtenu un engagement d’investissement de 14 milliards de dollars de la part de la conférence de la table ronde présidentielle Nigeria-Inde. Le président Tinubu a également signé trois protocoles d’accord portant sur les solutions numériques, le développement des infrastructures et la production locale de défense.

Il a réaffirmé, lors de la conférence de la table ronde des cadres, que le Nigéria était ouvert aux affaires avec des personnes intelligentes, innovantes, compétentes et très engagées au sein du gouvernement, qui conduiront la plus grande économie d’Afrique vers son destin.

Pour conclure sa mission en Inde après le sommet, le président Tinubu a poursuivi ses objectifs de promotion des investissements aux Émirats arabes unis, où il a discuté des relations bilatérales entre le Nigéria et les Émirats arabes unis. Il a notamment évoqué la récente interdiction de visa imposée aux Nigérians par les autorités des Émirats arabes unis.

Le Nigéria s’est sans aucun doute engagé dans la transformation la plus courageuse de son époque. La plus grande économie d’Afrique s’efforce d’encourager les investissements afin de créer des emplois pour sa jeunesse nombreuse. Les nombreux engagements diplomatiques économiques du président Bola Ahmed Tinubu devraient permettre d’accroître les investissements étrangers au Nigéria, de renforcer les réformes économiques audacieuses et d’élargir les opportunités commerciales dans le pays.

 

Article de Temitope Mustapha; Traduction de Nanzif Mourtada Adékounlé

Leave A Reply

Your email address will not be published.