“Operation Safe Haven” mobilise les parties prenantes du sud de Kaduna

La Lutte Contre Les Actes Criminels dans l'état de Kaduna

0 194

Dans le cadre de son approche non cinétique de la gestion de crise, OPERATION SAFE HAVEN (une opération de l’armée) a entrepris d’engager les principales parties prenantes des cinq zones de gouvernement local de l’État de Kaduna dans sa zone de responsabilité.

Le commandant d’OPERATION SAFE HAVEN (OPSH) et officier général commandant la troisième division de l’armée nigériane, le général de division Abdulsalam Abubakar, a indiqué lors de cet engagement que les meurtres isolés récurrents, la destruction de fermes, l’empoisonnement de vaches, le vol de bétail, les kidnappings et d’autres actes criminels divers devaient cesser immédiatement.

Il a averti que ceux qui perpétuent l’insécurité pour leurs intérêts égoïstes doivent embrasser la paix et trouver des moyens de subsistance légaux, sous peine de subir les conséquences de leurs mauvaises intentions.

Il a également souligné que des mesures à multiples facettes étaient envisagées pour faire en sorte que la région reste intenable pour les malfaiteurs.

Il a également promis de s’attaquer de manière décisive aux criminels qui perpètrent des attaques entraînant des pertes humaines et matérielles dans le sud de l’État de Kaduna.

Tout en répondant aux questions des chefs traditionnels, religieux et communautaires de la région, le commandant a également mis en garde la population contre les conséquences d’une protection des criminels contre les agences de sécurité.

Il a décrié l’influence de la toxicomanie chez les jeunes comme catalyseur de la criminalité dans la région et a appelé à un engagement sincère de la population en faveur de la paix.

“Je vous invite tous à transmettre ce message aux communautés les plus éloignées, à avertir vos indigènes et à prendre l’initiative d’un règlement rapide des différends dans votre domaine”, a-t-il déclaré.

Auparavant, le commandant et les membres de son entourage ont rendu hommage au chef suprême d’Atyap, Son Altesse Royale Agwatyap Dominic Gambo, où il a assuré Sa Majesté Royale de son engagement à trouver une solution durable aux meurtres insensés et à la destruction de propriétés dans la région, en utilisant des lignes d’opérations cinétiques et non cinétiques.

Le commandant a également fait remarquer que la réponse du personnel aux appels de détresse s’est améliorée, car des troupes supplémentaires ont été déployées dans le sud de Kaduna au cours des dernières 48 heures.

Il a également assuré de son engagement en faveur de la justice et de l’équité en promettant de s’occuper des actes criminels, indépendamment de la tribu ou de la religion.

Les personnes qui ont pris la parole lors de la réunion étaient des représentants des Atyap, des Fulani, des Hausa, des Ikuru, de l’Association chrétienne du Nigeria ainsi que du Jamatul Nasir Islam, des chefs traditionnels et des chefs religieux.

Les intervenants, tout en exposant leurs problèmes, se sont engagés à soutenir les stratégies de l’OPSH pour mettre fin aux attaques contre les individus et les communautés de la région en repérant les mauvais éléments et en les remettant aux agences de sécurité.

La prolifération des armes légères et de petit calibre est également considérée comme un élément déclencheur de la crise dans la région et toutes les parties prenantes ont été invitées à se débarrasser de ces armes illicites et à les remettre immédiatement aux autorités.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *