L’abattage des arbres et le commerce du charbon de bois, la lutte acharnée de l’Etat de Bauchi

0 389

Le gouverneur de l’Etat de Bauchi, Bala Mohammed, a déclaré la guerre au commerce du charbon de bois et à l’abattage indiscriminé des arbres dans l’Etat.

M. Mohammed a fait cette déclaration dans l’État de Bauchi lors de la campagne annuelle de plantation d’arbres 2023 organisée par le ministère du Logement et de l’Environnement de l’État.

M. Mohammed, qui a déploré les activités des bûcherons dans l’État, a révélé que le niveau auquel ils opéraient avec carte blanche était très inquiétant. M. Mohammed a ajouté que la plantation d’arbres restait très pertinente et que c’était la voie à suivre pour un développement durable.

“Nous devons nous rassembler et lutter pour notre survie. Nous devons nous réapproprier notre environnement, nous devons assurer à nos générations futures que nous voulons vivre et que l’humanité est là pour survivre. Nous ne fermerons pas les yeux et ne laisserons personne, aussi haut placé soit-il, dévaster notre environnement.

“À partir d’aujourd’hui, nous avons déclaré la guerre au commerce du charbon de bois et à ceux qui abattent des arbres n’importe comment dans l’État de Bauchi”, a réitéré M. Mohammed.

Le gouverneur a demandé aux représentants du gouvernement, en particulier aux commissaires, aux présidents intérimaires et aux conseillers, ainsi qu’aux chefs de district et de village, de participer à des concours de plantation d’arbres dans leurs communautés.

Auparavant, le commissaire de l’État pour le logement et l’environnement, Danlami Kawule, a évoqué que la plantation d’arbres permettrait non seulement d’embellir l’environnement, mais aussi de contribuer efficacement à la lutte contre le changement climatique.

“Le simple fait de planter un arbre peut sembler anodin, mais collectivement, il a un impact considérable. Chaque arbre que nous plantons contribue à lutter contre les émissions de carbone, à réduire l’érosion des sols et à créer des habitats pour d’innombrables espèces”, a précisé le commissaire.

D’après lui, l’exercice de plantation d’arbres concernait une plantation en bordure de route qui couvrirait une distance de 12,6 km entre le village de Miri et le rond-point Mobile dans la ville de Bauchi, avec trois rangées d’arbres des deux côtés.

Leave A Reply

Your email address will not be published.