La Première Dame vise des collaborations pour l’autonomisation des femmes dans le domaine des TIC

0 339

La première dame du Nigéria, la sénatrice Remi Tinubu, a plaidé en faveur d’une plus grande collaboration entre les parties prenantes pour l’autonomisation des femmes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Mme Tinubu a souligné la nécessité de partenariats multisectoriels pour créer un avenir numérique plus inclusif et prospère pour les femmes nigérianes.

Elle s’exprimait lors de la cérémonie de clôture du programme de formation des femmes aux TIC, organisé par l’Agence nationale de développement des technologies de l’information (NITDA), en collaboration avec l’initiative Renewed Hope, à Abuja, la capitale nigériane.

L’épouse du président a reconnu le pouvoir de transformation de la technologie et son impact pour combler les lacunes dans divers secteurs, en particulier la technologie, soulignant “comme le Nigéria continue d’embrasser la transformation numérique, il est crucial de s’assurer que les femmes ne sont pas laissées pour compte”.

Mme Tinubu a décrit la collaboration entre la NITDA et l’initiative Renewed Hope comme un modèle de réussite, montrant comment les efforts collectifs peuvent conduire à un changement significatif, à l’autonomisation des femmes grâce aux compétences numériques et à l’usage de la technologie pour la création d’emplois et la prospérité.

On ne saurait trop insister sur l’importance de la culture numérique et sur le rôle qu’elle joue dans la promotion de l’indépendance économique. Dans un monde dominé par la technologie, ces compétences permettent aux femmes de prendre leur vie en main, de contribuer à leur communauté et de saisir les opportunités qui s’offrent à elles.

“Pendant que nous célébrons la conclusion fructueuse de ce programme, j’adresse mes félicitations à tous les participants. Vous avez fait preuve de résilience, de détermination et d’une soif de connaissances qui vous mettra sans aucun doute sur la voie de la réussite.”

Bosun Tijani, ministre des communications, de l’innovation et du numérique du Nigéria, a noté que le gouvernement restait déterminé à soutenir les femmes, à encourager l’innovation et à utiliser les outils numériques pour la croissance économique.

M. Tijani a souligné l’importance du secteur technologique dans la création d’emplois et la prospérité économique. Il a ajouté que les progrès technologiques rapides entraînaient une demande accrue de personnes possédant des compétences numériques dans tous les secteurs.

Ses mots: “Je tiens à remercier la visionnaire de cette initiative, notre première dame. Votre engagement inébranlable en faveur de l’autonomisation et du progrès a tracé la voie du changement pour tous les membres de cette cohorte.

“Il s’agit d’un programme que nous espérons pouvoir développer de manière significative en partenariat avec vous. Je crois beaucoup au fait que nous devons donner du pouvoir aux femmes parce qu’il y a quelque chose qui fonctionne bien pour moi, les femmes sont empathiques et quand vous avez des femmes autour de vous, c’est pour le bien des gens, pas pour l’ego, c’est pourquoi le rôle que vous jouez dans la société est important, Madame”.

“Je dois également remercier le directeur général du NITDA et son équipe pour le rôle qu’ils ont joué dans la réalisation de ce programme. L’émancipation des femmes est fondamentale pour le développement et la croissance de toute société. Tout un chacun a été élevé par une femme”, a déclaré le ministre.

Dr Tijani a souligné: “En donnant aux femmes les moyens d’agir, nous libérons la créativité et l’innovation uniques qui peuvent enrichir tous les aspects de notre vie. Il est prouvé que lorsque nous offrons un accès égal aux ressources et aux opportunités en matière d’éducation, cela devient l’architecte d’un changement positif, modifiant la trajectoire du progrès économique, de l’harmonie sociale et du développement durable”.

Il a ajouté que le programme s’inscrivait dans le droit fil de l’agenda de l’espoir renouvelé du président Bola Tinubu pour l’inclusion et l’autonomisation des femmes, entre autres.

“Ce programme représente une étape cruciale dans cette direction. Il s’aligne également sur deux domaines prioritaires de l’agenda de l’espoir renouvelé du président Bola Tinubu. Le premier est l’investissement dans l’économie numérique afin de doter les Nigérians de nouvelles compétences et de soutenir l’emploi. Deuxièmement, il s’agit d’encourager l’autonomisation des femmes afin de promouvoir l’équité et la parité dans tous les aspects de notre vie”, a-t-il vopi.

Le directeur général de la NITDA, Kashifu Inuwa, a donné un aperçu des efforts déployés par l’agence pour promouvoir la culture numérique et l’innovation au Nigéria.

M. Inuwa a souligné le succès du programme d’autonomisation des femmes en matière de formation aux TIC et s’est dit optimiste quant à l’impact que ces femmes autonomes auront sur le paysage technologique.

S’exprimant sur l’engagement de la NITDA à promouvoir la culture numérique, il a également souligné les efforts continus de l’agence pour fournir des programmes de formation accessibles et complets pour les femmes de tous horizons.

Il a présenté les initiatives visant à former une génération de femmes expertes en technologie, capables de naviguer en toute confiance dans le paysage numérique et de se tailler une place dans divers secteurs d’activité.

Pendant que les avancées technologiques continuent de redéfinir les paradigmes de la société moderne, le patron du NITDA a appelé les bénéficiaires à s’engager dans un parcours d’apprentissage tout au long de la vie dans le contexte de l’évolution rapide de la sphère numérique.

La collaboration entre le NITDA et l’initiative Renewed Hope a été saluée par tous les participants, car elle a démontré le pouvoir des partenariats dans la conduite de changements significatifs.

Le programme de formation, qui couvre un éventail de compétences numériques, a été conçu pour doter les femmes des connaissances et de la confiance nécessaires pour réussir dans une société axée sur la technologie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *