Coopération entre le Nigéria et le Royaume-Uni: vers le renforcement des liens en matière de formation du personnel

Rapport signé Nokai Origin depuis la capitale nigériane, Abuja

0 228

L’armée nigériane (NA) et le Royaume-Uni (UK) ont exprimé leur volonté de renforcer les liens en matière de formation du personnel et d’acquisition d’équipements.

La résolution a été prise ce mercredi 23 août 2023, lorsque le chef d’état-major de l’armée (COAS), le lieutenant-général Taoreed Lagbaja, a reçu en audience le ministre d’État britannique pour les forces armées et les anciens combattants, M. James Heappey, au quartier général de l’armée à Abuja.

Dans un communiqué publié par le directeur des relations publiques de l’armée, le général de brigade Onyema Nwachukwu, le COAS a noté que cette collaboration permettrait à l’armée nigériane de bénéficier de l’expertise de l’armée britannique dans divers domaines.

Selon le COAS, ces domaines comprennent notamment la lutte contre le terrorisme, le soutien de la paix, la logistique et le renseignement.

Le chef des armées a également souligné que l’acquisition d’équipements et de technologies de qualité dans le cadre de ce partenariat devrait améliorer l’efficacité opérationnelle de l’armée nigériane.

Il a apprécié les relations cordiales existant entre les deux pays, en particulier dans les domaines de la formation du personnel dans les institutions britanniques et de leur soutien dans la lutte contre l’insurrection et d’autres formes d’insécurité.

Le chef de l’armée a également exprimé sa gratitude pour le soutien de l’équipe militaire britannique de Conseil et de formation (BMATT) et a promis que l’Armée Nigériane (AN) soutiendrait le partenariat, en particulier dans le domaine de la formation, ajoutant que l’AN continuerait à s’associer à l’armée britannique pour promouvoir les intérêts nigéro-britanniques dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest.

Le ministre d’État britannique chargé des forces armées et des anciens combattants a salué la relation entre l’armée nigériane et le gouvernement britannique.

Il a précisé que cette collaboration offrirait à l’armée nigériane de précieuses opportunités d’acquérir de nouvelles compétences, connaissances et technologies auprès de ses homologues britanniques, ajoutant que l’échange d’expertise conduirait à une force plus compétente et mieux préparée.

État de Rivers
Dans un autre domaine, le COAS a demandé aux commandants à tous les niveaux de rediriger les efforts vers le rajeunissement de l’esprit combatif des troupes.

Il a donné cette directive à Port Harcourt en déclarant l’ouverture du séminaire du département de la transformation et de l’innovation du quartier général de l’armée sur l’intensification de l’éthique du guerrier et de la régimentation dans l’armée nigériane.

Selon le chef de l’armée, le séminaire sur l’intensification de l’éthique du guerrier, la régimentation dans l’armée nigériane, la gestion du syndrome de stress post-traumatique, les drogues et l’abus de substances, s’est tenu au terrain de badminton intérieur du lieutenant général Faruk Yahaya, à la caserne de Port Harcourt, dans l’État de Rivers.

Le COAS, qui était représenté par l’officier général commandant la 6e division de l’armée nigériane/le commandant de la composante terrestre de la force opérationnelle conjointe (sud) de l’opération Delta Safe, le général de division Jamal Abdussalam, a noté que l’armée nigériane continuerait à revoir ses tactiques, techniques et procédures afin d’élaborer des stratégies applicables pour vaincre tous les adversaires en cette période critique de l’histoire de la nation.

Il a chargé les commandants de trouver, par une réflexion novatrice, des moyens de raviver l’esprit guerrier, en s’appuyant sur la philosophie de son commandement, qui est de “transformer l’armée nigériane en une force bien formée, équipée et hautement motivée, afin d’assumer notre responsabilité constitutionnelle dans un environnement interarmées”.

Le général de corps d’armée Taoreed Lagbaja a félicité le département de la transformation et de l’innovation de l’armée pour l’organisation du séminaire, tout en exprimant l’espoir que le séminaire compléterait d’autres efforts visant à rajeunir les principes de base du métier de soldat dans le respect des traditions, des coutumes et de l’éthique de l’armée nigériane.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *