Sénégal: le Pastef alerte sur l’état de santé d’Ousmane Sonko

0 147

L’état de santé du principal leader de l’opposition sénégalaise, Ousmane Sonko, détenu depuis le 31 juillet, est “préoccupant” après une grève de la faim de 17 jours pour protester contre son arrestation, a déclaré aujourd’hui son parti.

“Son état de santé se détériore”, a déclaré le parti du chef de l’opposition, les Patriotes sénégalais pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), dans un communiqué.

L’organisation précise que M. Sonko a refusé de recevoir “toute forme de soins médicaux” au cours des cinq derniers jours.

“Cette situation jette le discrédit sur les institutions, cultive et entretient la haine et le ressentiment”,a déclaré PASTEF, qui a qualifié M. Sonko de “prisonnier politique”.

“Tous les prisonniers politiques au Sénégal doivent être libérés. C’est une exigence sociale. Des innocents remplissent les prisons pour des raisons politiques”, a-t-il ajouté.

Le 6 aout, le  PASTEF avait déjà annoncé l’hospitalisation d’urgence de Sonko et avait alors tenu“le président Macky Sall et son régime pour entièrement responsables de tout ce qui se passe”.

Le leader de l’opposition est accusé, entre autres, d’avoir appelé à l’insurrection, d’atteinte à la sûreté de l’Etat et d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Depuis son arrestation, des altercations ont éclaté à Dakar et dans d’autres villes du pays entre les forces de l’ordre et des jeunes, faisant au moins deux morts.

Le populaire leader de l’opposition a dénoncé l’“instrumentalisation” de la justice par le président Sall pour l’empêcher de se présenter aux prochaines élections, prévues en 2024.

Connu pour son discours “anti-système”, Sonko critique la mauvaise gouvernance, la corruption et le néocolonialisme français, et compte de nombreux partisans parmi les jeunes du pays.

 

Avec Africanews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *