Le chef de la diplomatie iranienne en visite à Riyad, nouvelle étape du réchauffement

0 273

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, est arrivé jeudi à Riyad pour son premier déplacement officiel en Arabie saoudite depuis le rétablissement des liens diplomatiques entre les deux pays, a annoncé un média d’État iranien.

C’est une nouvelle étape du réchauffement des relations irano-saoudiennes. Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, est arrivé, jeudi 17 août, à Riyad, selon un média d’État iranien. Sa visite est la première depuis le rétablissement des liens diplomatiques entre les deux pays.

Hossein Amir-Abdollahian “est arrivé il y a quelques minutes à l’aéroport de Riyad pour un voyage d’une journée et a été accueilli par le vice-ministre des Affaires étrangères d’Arabie saoudite”, selon l’agence de presse officielle Irna.

Cette visite sera axée sur “les relations bilatérales, les questions régionales et internationales”, avait indiqué tôt jeudi la télévision d’État iranienne Irib.

Sept ans de brouille

L’Iran, pays à majorité chiite, et l’Arabie saoudite sunnite avaient rompu leurs relations en 2016 après l’attaque de missions diplomatiques saoudiennes par des manifestants dans la République islamique, en réaction à l’exécution par la monarchie du Golfe d’un influent religieux chiite.

Les deux puissances rivales du Moyen-Orient ont accepté de reprendre leurs relations diplomatiques dans le cadre d’un accord conclu le 10 mars par l’entremise de la Chine.

Le rétablissement des relations a pris forme lorsque la République islamique a rouvert le 6 juin sa mission diplomatique à Riyad. De son côté, l’Arabie saoudite a rouvert son ambassade en Iran début août.

Mi-juin, le chef de la diplomatie saoudienne, le prince Fayçal ben Farhane, avait effectué une visite officielle en Iran, une première pour un ministre saoudien des Affaires étrangères dans ce pays depuis 17 ans.

Autre première depuis le dégel irano-saoudien, des responsables militaires des deux pays se sont rencontrés à Moscou en marge d’une conférence sur la sécurité, a indiqué mercredi un média d’État iranien.

Les deux puissances rivales entretenaient jusque-là une inimitié qui s’est manifestée par des positions souvent opposées sur les dossiers régionaux.

 

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.