Le gouvernement nigérian promet un approvisionnement régulier en électricité

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 255

Le président Bola Tinubu a fait valoir que son administration était prête à s’attaquer à tous les obstacles qui militent contre un approvisionnement stable en électricité dans le pays.

Il affirme que son administration apportera des solutions aux multiples défis de la chaîne de valeur du secteur de l’énergie, ce qui permettra de résoudre les problèmes de longue date liés à la suppression de la demande et d’améliorer la régularité de l’approvisionnement en période de pointe pour les Nigérians.

Le président Tinubu a fait cette déclaration à Abuja vendredi, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la nouvelle centrale thermique indépendante de 350 MW à Gwagwalada (phase 1), où il a exhorté la NNPC et ses partenaires à livrer le projet historique dans le délai d’achèvement promis de trois ans, en insistant sur le fait que “trois ans doivent être trois ans”.

“Bien que le secteur de l’approvisionnement en électricité au Nigéria (NESI) soit actuellement caractérisé par d’énormes déficits d’approvisionnement en raison d’une infrastructure électrique délabrée et de réseaux de distribution médiocres, entre autres, cette administration est prête à relever tous les défis de la chaîne de valeur de l’électricité qui permettront de réduire considérablement la demande supprimée, d’augmenter la production et d’améliorer la croissance nationale et la stabilité bien au-delà des 5 300 MW jusqu’à présent abyssaux et inacceptables pour plus de 200 millions de Nigérians”, a précisé le président.

Le président Tinubu a fait remarquer qu’une amélioration rapide de la stabilité et du volume de l’approvisionnement en énergie favoriserait le développement économique national, lequel reste une priorité essentielle de l’administration actuelle.

“Lors de ma campagne électorale, je me suis engagé auprès des Nigérians à fournir une électricité stable. Pour ce faire, nous devons utiliser toutes les sources d’énergie disponibles pour augmenter la production d’électricité au-delà de la capacité instaurée actuelle de 12 000 mégawatts, renforcer l’intégrité de notre infrastructure de transmission et veiller à ce que tous les goulets d’étranglement au niveau de la distribution soient éliminés.

“Nous ne pouvons pas former l’économie productive et industrialisée dont nous avons besoin pour lutter définitivement contre la pauvreté et créer des milliers d’emplois manufacturiers bien rémunérés à nos jeunes, dont la créativité et le talent doivent être mis au service du développement national, sans une électricité fiable”, a confié davantage le président.

Le président a exprimé sa joie de voir ce projet historique démarrer au début de son mandat.

“La pose de la première pierre de la centrale thermique de Gwagwalada (phase 1) est très importante pour la nation, car elle marque la première étape audacieuse et le début des efforts concertés de l’administration pour établir une base énergétique solide et virile pour une alimentation électrique ininterrompue afin de stimuler l’économie et d’accélérer la croissance industrielle.”

Le projet Gwagwalada 350MW (Phase 1) fait partie d’un projet d’énergie cumulée de 3 600MW qui est basé sur des conceptions axées sur le marché le long des corridors du gazoduc Abuja, Kaduna et Kano (AKK), ce qui renforcera la viabilité économique du projet tout en générant de nombreux investissements étrangers directs (IED) pour la nation.

Le président a promis d’exploiter les ressources gazières du pays, assurant que “cette administration s’appuiera sur la déclaration mondiale du gaz en tant que “carburant de transition” et sur la loi sur l’industrie pétrolière (PIA) pour accroître les investissements dans le secteur du pétrole et du gaz afin d’exploiter pleinement les plus de 200 milliards de pieds cubes (TCF) de réserves de gaz prouvées qui devraient permettre d’accroître l’usage domestique du gaz grâce à une meilleure production d’électricité”, l’établissement d’industries basées sur le gaz, d’entreprises pétrochimiques, ainsi que le développement du gaz naturel liquéfié/compressé (auto-gaz) pour catalyser le développement économique durable tout en créant des millions d’emplois pour la populace nigériane. “

Le président Tinubu a promis que son administration s’engageait à relever les défis de l’électricité et de l’usage du gaz, en mettant clairement l’accent sur la diversification de son bouquet énergétique.

Tout en félicitant la NNPCL d’avoir tiré parti du gazoduc AKK déjà en place grâce à ce projet louable, le président Tinubu a chargé la NNPCL de veiller à l’achèvement rapide du projet.

“Je voudrais saluer les efforts de la NNPC Ltd, aux côtés de General Electric et de CMEC, pour cette initiative de partenariat commercial et je charge par la présente l’équipe de veiller à ce que ce projet de trois ans soit mis en œuvre avec succès dans le cadre, le temps et le budget convenus”, a ajouté le président.

De même, le directeur général du groupe NNPC Ltd, Malam Mele Kyari, a noté que la NNPC Ltd s’appuierait sur les ressources gazières du pays pour alimenter la croissance industrielle de la nation et stimuler la création d’emplois omniprésents, ajoutant que, grâce à ce projet, la NNPC Ltd donnerait un énorme coup de fouet au réseau national.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *