”Nous maintenons la manifestation prévue” (NLC)

0 254

Le Congrès du travail du Nigeria (NLC) affirme qu’il va de l’avant avec sa protestation nationale prévue pour commencer demain mercredi 2 août.

Dans un communiqué publié mardi soir et signé par son président Joe Ajaero, il a déclaré que même le syndicat organisé venait de sortir d’une réunion avec le gouvernement et qu’il ne voyait aucune raison d’interrompre la manifestation.

Il a accusé ceux qu’il appelle “les cinquièmes colonnes” d’être à l’origine de la rumeur selon laquelle les syndicats pourraient suspendre la grève prévue.

M. Ajaero a appelé ses affiliés ainsi que les Nigérians à soutenir la cause, estimant qu’il y va de l’intérêt des citoyens.

Parmi les exigences des syndicats figurent l’annulation de la politique qui a supprimé la subvention du carburant, le paiement de huit mois de salaire dus aux professeurs d’université et l’annulation de ce qu’ils appellent toutes les politiques anti-populaires.

Entre-temps, le gouvernement fédéral a appelé les syndicats à renoncer à leur projet de protestation, affirmant que le président nigérian s’occupait déjà de certaines des questions soulevées par les représentants des travailleurs.

Le chef de cabinet du président Ahmed Bola Tinubu, Femi Gbajabiamila, s’adressant aux correspondants de la Maison d’État après la réunion avec les syndicats mardi, a révélé que l’adresse du leader nigérian ce lundi sur les questions nationales montrait que le président était à l’écoute et sensible à la situation difficile des citoyens.

Il a appelé les syndicats à la retenue afin de permettre au président d’aborder les questions en suspens.

Avec la déclaration du NLC, les travailleurs et les Nigérians en général ont été invités à se joindre à la grève nationale.

Leave A Reply

Your email address will not be published.