La fonction publique au Nigéria plaide pour une récompense de productivité

Narration de Rahila Lassa depuis Abuja

0 286

La cheffe de la fonction publique de la Fédération du Nigéria, Folashade Yemi-Esan, décrit les récompenses et la reconnaissance comme étant un catalyseur pour plus de productivité dans la fonction publique fédérale.

Mme Yemi-Esan a déclaré cela lors de la soirée de remise des prix et de gala de la Semaine de la fonction publique 2023 à Abuja, au Nigéria.

Selon elle, il est dans la nature de tous les êtres humains de vouloir être récompensés et reconnus pour leurs résultats, ce qui les incite à se surpasser.

Elle a ajouté que le système de récompense et de reconnaissance a été introduit dans la fonction publique comme l’un des six piliers de la stratégie et du plan de mise en œuvre de la fonction publique, et qu’il est conforme aux meilleures pratiques mondiales.

“Au cœur d’un tel environnement se trouve un système efficace de reconnaissance et de récompense qui non seulement stimule le moral des employés, mais améliore également la productivité globale et la loyauté”, a incité Mme Yemi-Esan.

Elle a ensuite énuméré les cinq catégories de prix de reconnaissance et de récompense.

” Prix présidentiel de la carrière dans la fonction publique; Prix présidentiel du mérite dans la fonction publique ; Prix de la reconnaissance du chef de la fonction publique de la Fédération; Prix de l’excellence dans la fonction publique; Prix de l’accomplissement sportif”.

Mahmud Kambari, secrétaire permanent du Service Welfare Office au sein du Bureau du chef de la fonction publique de la Fédération, a énuméré les objectifs du programme de récompenses et de reconnaissance.

“Établir un système de récompenses complet et solide qui améliorera la productivité et attirera, nourrira, développera et retiendra les agents exceptionnels de la fonction publique ; servir d’outil de motivation pour faire ressortir le meilleur de tous les MDA ; améliorer le développement personnel pour la progression de carrière et mettre en place un système de récompenses axé sur la performance qui servira de catalyseur pour tous les autres volets d’une gestion efficace des personnes, de manière intégrée.”

Il a également informé l’assemblée du mois d’août que l’officier ayant obtenu la meilleure note se verrait décerner le prix présidentiel de la carrière dans la fonction publique. Le deuxième lauréat recevra le prix présidentiel du mérite du service public, tandis que le troisième lauréat recevra le prix d’éloge du chef de la fonction publique de la Fédération.

Il a ajouté que la quatrième catégorie de prix, à savoir le prix d’excellence du service public, sera décernée aux 29 lauréats restants.

Pour le prix du mérite sportif, c’est le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de médailles qui a été retenu.

Le secrétaire permanent a toutefois noté avec mécontentement la soumission tardive des candidatures de certains ministères, départements et agences du gouvernement fédéral, ce qui a conduit au rejet de ces candidatures et à la disqualification des candidats.

M. Kambari a donc exhorté tous les MDA à soumettre dorénavant les noms des participants potentiels dans les délais impartis.

Action de grâce

Entre-temps, Mme Yemi-Esan a appelé les fonctionnaires à délibérer pour rendre grâce à Dieu au nom de la fonction publique fédérale dans le pays.

Elle a fait cette déclaration lors d’un service d’action de grâce dans le cadre de l’événement commémorant la semaine de la fonction publique 2023 au Nigéria.

Selon elle, compte tenu de l’état de la fonction publique jusqu’à présent, il est nécessaire que tous les fonctionnaires remercient Dieu pour la transformation massive qui a eu lieu.

S’inspirant des Écritures, Dr Yemi-Esan a recité Psaume 138, notant que Dieu était attentif et bienveillant à l’égard des fonctionnaires.

“Je veux remercier Dieu pour ma vie en particulier et aussi pour ce qu’il fait dans la fonction publique. Je suis donc venu ce matin au nom de la fonction publique pour remercier Dieu. Il a été fidèle. Lorsque nous regardons en arrière et que nous voyons ce qu’il a fait, je suis parfois moi-même étonné. Et je dis:

“Dieu, ce ne peut être que toi, parce que les êtres humains peuvent réaliser tout cela.

” Je suis donc revenu ce matin pour rediffuser toute la louange, toute la gloire, toute l’adoration à Lui parce que tout a été fait par Lui-même.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.