Pour améliorer les services sanitaires, les parties prenantes préconisent davantage de collaborations

Précisions de Ekene Okafor, Lagos

0 320

Les acteurs du secteur sanitaire ont identifié le besoin de collaborer davantage afin de fournir des services de santé rapides.

Ils ont déclaré que les collaborations stimuleraient le secteur de la santé et amélioreraient les services fournis par les gestionnaires de soins de santé dans les hôpitaux du pays.

Le directeur général de Sunu Health Nigeria limited, Dr Patrick Korie, et d’autres parties prenantes ont fait cette déclaration lors de la première édition du Forum des prestataires de soins de santé, qui s’est tenue à Lagos, dans le Sud-ouest du Nigéria.

Le forum a pour thème “Les affaires des soins de santé : Collaboration pour construire un meilleur système de santé”.

Dr Patrick Korie a qualifié de vital le premier forum sur la santé après l’édition Covid-19.

“Cet événement est très important car lorsque vous travaillez dans le secteur des services, vous devez de temps en temps rencontrer ceux que vous servez et les écouter, pour savoir ce qu’ils attendent de nous. Et puis nous devons aussi leur dire ce que nous attendons d’eux”, a noté Dr Korie.

Il a ajouté que l’objectif du forum et de la section interactive était de créer une compréhension entre les affiliés, les prestataires de services et les régulateurs.

Dr Korie a insisté sur la fait: “Nous voulons améliorer le niveau de soins que reçoivent nos employés. Nous voulons également améliorer le niveau de satisfaction de nos prestataires.”

S’exprimant plus avant sur l’un des principaux défis rencontrés par les personnes inscrites, Dr Korie a indiqué qu’il s’agissait du temps d’attente pour une réponse rapide, et que le problème était presque résolu.

“Oui, le temps d’attente est un problème. Cela a toujours été le cas. Lorsque le temps d’attente pour évaluer les soins augmente, le taux d’observance des patients diminue également”.

Il a révélé que Sunu Health Nigeria avait pris certaines mesures pour lutter contre le temps d’attente des clients.

“De notre côté, nous avons un centre d’appel automatisé, et la raison de l’automatisation est d’éliminer l’interférence humaine. Grâce à cette automatisation, nous pensons que les personnes qui cherchent des codes les obtiendront dans les 5 à 10 minutes suivant leur demande. Nous avons également augmenté le nombre de nos canaux”, a vopi Dr Korie.

”Vous pouvez demander des codes par SMS, par téléphone, par WhatsApp, par courriel, ou même par tous les autres canaux que nous avons mis à la disposition de nos employés.

“Une autre chose qui augmente le temps d’attente est le nombre de personnes que vous rencontrez à l’hôpital. Par exemple, lorsque vous allez dans un hôpital public, il y a des centaines de personnes. Vous n’allez pas quitter ces personnes et commencer à vous occuper d’une personne parce qu’elle vient d’une HMO”.

“Dans une situation où il y a tant de personnes à l’hôpital et aucun remplacement, pourquoi n’y aurait-il pas de longs délais d’attente ? Donc, tous ces facteurs, la façon dont nous pouvons les aborder en utilisant la technologie et l’augmentation, nous les abordons”, a ajouté Dr Korie.

De même, l’une des clientes de l’événement, Mme Patience Odiase, responsable du bien-être des employés de Flour Mills, a fait remarquer que l’un des problèmes rencontrés par les prestataires est qu’ils ne réagissent pas rapidement.

Elle a souligné: “Je veux croire que les prestataires ont écouté, qu’ils ont entendu et qu’ils vont améliorer leur réactivité, ce qui est essentiel.

“Ce sont des patients malades, ils veulent qu’on s’occupe d’eux, ils veulent retourner au travail, même s’ils rentrent chez eux pour se reposer, ils ne veulent pas passer toute la journée au centre de soins”.

Mme Odiase a précisé que les clients des Health Maintenance Organisation (HMO) devraient bénéficier d’une attention égale.

Ses mots: “Parce que la plupart du temps, quand ils voient, oh, c’est un client HMO, il y a cette attitude de la part des prestataires, qui a été abordée et je veux croire que s’ils se conforment et traitent bien les clients, ils obtiendront plus d’employés.

“Lorsque vous traitez les gens comme des êtres humains, ils voudront revenir”, a-t-elle souligné.

SUNU Health Nigeria est une organisation de maintenance sanitaire (HMO) axée sur la technologie et le client, accréditée par l’Autorité nationale d’assurance maladie (NHIA) au Nigeria.

La Health Maintenance Organisation accréditée par la National Health Insurance Authority (NHIA) au Nigéria sert d’intermédiaire entre la National Health Insurance Authority (NHIA) et les prestataires de soins de santé des secteurs public et privé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.