Les dirigeants africains réaffirment leur engagement en faveur de l’intégration

Détails avec Timothy Choji

0 213

Les chefs d’État et de gouvernement africains ont déclaré leur engagement à faire progresser l’intégration, le développement et la coopération sur le continent.

Les dirigeants, représentant le Bureau de la Conférence de l’Union africaine (UA) et les présidents des huit Communautés économiques régionales (CER) ainsi que des Mécanismes régionaux (MR), ont conclu la cinquième réunion de coordination semestrielle de l’UA à Nairobi, au Kenya, dimanche, avec l’adoption d’un projet de déclaration.

Lire aussi :Sommet de l’UA : Le dirigeant nigérian réaffirme l’unité de l’Afrique

La réunion présidée par le président Azali Assoumani des Comores et le président de l’Union africaine a vu la participation du président Bola Tinubu du Nigeria et du président de la CEDEAO, ainsi que des présidents du Kenya, de l’Égypte, du Gabon, de Djibouti, de la Libye, du Sénégal et de la République démocratique du Congo.

Les dirigeants ont exprimé leur soutien aux initiatives visant à stimuler la connectivité et le tourisme en Afrique, y compris la mise en œuvre de la facilitation des visas électroniques.

Ils se sont également engagés à défendre la ratification du protocole sur la libre circulation des personnes afin de soutenir efficacement le programme de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

Les dirigeants se sont engagés à soutenir l’opérationnalisation et l’expansion d’initiatives clés telles que la facilité d’ajustement de la ZLECA, le système de paiement et de règlement et l’initiative de commerce guidé, afin de renforcer la facilitation du commerce et la coopération économique.

Auparavant, le Président Tinubu, en sa qualité de Président de la CEDEAO, a présenté un rapport complet sur les progrès et les défis de l’intégration régionale.

Il a souligné l’engagement de la CEDEAO à promouvoir la stabilité, la démocratie et la croissance économique en Afrique, en insistant sur l’attachement de l’organisation sous-régionale à la bonne gouvernance, à l’État de droit et aux valeurs démocratiques.

Le Président Tinubu a réaffirmé la volonté de la CEDEAO de lutter activement contre les problèmes de sécurité, en œuvrant pour l’intégration et la prospérité de la région.

Leave A Reply

Your email address will not be published.