L’État de Kano promet des bourses d’études à l’étranger aux personnes handicapées

Par Jack Acheme, Kano

0 369

Le gouvernement de l’État de Kano affirme que les personnes handicapées (PWD), ayant les qualifications requises, bénéficieront du programme de bourses d’études à l’étranger récemment réintroduit par le gouvernement de l’État.

Le commissaire à l’éducation de l’État, Alhaji Umar Haruna Doguwa, l’a fait savoir en répondant aux commentaires des représentants de Mercy Corps et de la Coalition of Disabled Self Advocacy Network Group, deux organisations non gouvernementales (ONG), qui lui ont rendu visite dans son bureau.

Il a rappelé que cette initiative s’inscrivait dans le cadre d’un projet de l’administration actuelle visant à garantir l’équité et l’égalité d’accès à l’éducation pour tous les habitants de l’État, conformément aux conventions internationales.

“Nous offrirons certainement des bourses aux titulaires d’un diplôme de première ou de deuxième classe, y compris aux personnes handicapées, afin de les encourager à devenir des citoyens productifs et à mener une vie digne de ce nom.

“Le gouvernement étudiera également la possibilité de créer des écoles inclusives dans certaines parties de l’État, tout en explorant les possibilités de fournir des installations inclusives dans les écoles publiques existantes. Il s’agit de s’assurer que les personnes handicapées sont prises en compte dans nos plans de développement”, a-t-il précisé.

Il a souligné que dans le cadre de sa détermination à soutenir les personnes handicapées, le gouvernement de l’État leur a récemment offert 150 formulaires d’inscription à l’examen NECO, exhortant les bénéficiaires à faire bon usage de cette opportunité afin d’assurer un meilleur niveau de vie.

Le commissaire a ainsi promis que le gouvernement de l’État n’hésiterait pas à travailler avec les ONG pour améliorer le bien-être de la population, exhortant les partenaires du développement à s’engager dans les politiques et les programmes de l’administration pour garantir des résultats durables.

Auparavant, Nafisa Amadu Abubakar, coordinatrice de la politique et du plaidoyer de Mercy Corps, et certains représentants des personnes handicapées physiques, ont exhorté le gouvernement de l’État à soutenir l’organisation pour mener un programme de consolidation de la paix dans l’État et veiller à ce que les personnes handicapées physiques ne soient pas exclues des plans de développement du gouvernement.

Dans le même ordre d’idées, le commissaire à l’éducation, Alh. Umar Haruna Doguwa, a assuré que le gouvernement de l’État collaborerait avec les partenaires du développement pour répondre aux besoins critiques de l’État en matière d’éducation, notamment en ce qui concerne le développement professionnel des enseignants, l’éducation des filles, l’éducation des enfants vulnérables et l’accès à l’éducation numérique.

Il a donné cette assurance en recevant le fondateur et directeur exécutif de la Fondation éducative DBEGOTIN, M. Jeremiah Oseni, qui lui a rendu visite à Kano.

Leave A Reply

Your email address will not be published.