Le Nigéria milite pour un marché numérique unique en Afrique

Narration de Na'ankwat Dariem depuis Abuja

0 331

La société nigériane d’infrastructure TIC, Galaxy Backbone Limited, GBB, affirme qu’elle milite en faveur d’un marché numérique unique en Afrique.

Cela permettrait d’assurer un développement économique synchronisé sur le continent.

Le directeur général de Galaxy Backbone Limited, GBB, le professeur Muhammad Bello Abubakar, a révélé cette information à Abuja, la capitale nigériane, lorsqu’il a accueilli une délégation de Zambie.

La délégation était conduite par M. Austin Sichinga, directeur de l’Autorité zambienne des technologies de l’information et de la communication (ZICTA).

Il a réitéré que le Nigéria était la première économie d’Afrique et qu’en termes de numérisation, c’était également un pays leader dans toute l’Afrique et que sur les sept licornes que nous avons en Afrique, cinq ont leurs racines au Nigéria.

Selon le professeur Abubakar, cela suffit à vous indiquer la direction que nous prenons et nous avons le talent et ce qu’il faut faire pour que l’Afrique reste unie tout en la menant vers la terre promise et la quatrième révolution industrielle.

Alliance Smart Africa

Le patron du GBB a davantage expliqué que l’un des efforts pour stimuler cette politique repose du fait que le Nigeria s’est engagé dans l’Alliance Smart Africa.

La Smart Africa Alliance est un organisme dont le siège se trouve au Rwanda et qui est présidé par son président.

L’Alliance Smart Africa regroupe 30 chefs d’État et de gouvernement africains et vise à tirer parti de l’accès abordable à la large bande et de l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) en Afrique pour mettre en place une économie fondée sur la connaissance.

Il a indiqué que le Nigeria était considéré comme un modèle susceptible de faciliter l’intégration de tous les projets phares des autres États membres afin de créer un marché numérique unique pour l’Afrique.

“L’essentiel est de veiller à ce que l’Afrique ne soit pas laissée pour compte et à ce qu’elle soit en mesure de s’engager dans la quatrième révolution industrielle, fondée sur la connaissance. Nous nous sommes donc engagés dans cette voie, nous en sommes membres.

“L’une des choses que nous faisons actuellement, en accord avec les objectifs de l’Alliance Smart Africa, est de créer un marché numérique unique pour l’ensemble de l’Afrique, et ce sera notre projet phare au Nigéria.

“Nous voulons être en mesure d’harmoniser tous les pays africains au sein d’un marché numérique unique, de sorte que nous n’ayons pas à dépendre d’autres continents”, a expliqué le professeur Abubakar.

Il a rappelé que l’ancien président Muhammadu Buhari avait approuvé la participation du Nigéria à l’alliance Smart Africa en septembre 2022 et avait également approuvé Galaxy BackBone Limited en tant que coordinateur pour le Nigéria.

La plupart des politiques développées au Nigeria, a-t-il ajouté, sont adoptées par d’autres pays africains ;

“Je pense que vous êtes tout à fait conscients des efforts qui sont mis en place en termes de politiques pour le NDEPS 2020-2030 et vous êtes également conscients des nombreuses autres politiques qui ont été développées et qui guideront la transformation numérique au Nigéria et, par là même, la transformation numérique de l’Afrique.

“Donc, une partie des efforts qui sont consentis est d’apporter la transformation numérique non seulement au Nigéria mais aussi en Afrique”, a assuré le patron de GBB.

Modèle nigérian

Le chef de la délégation zambienne, M. Austin Sichinga, a souligné que le modèle nigérian était le plus facile à adopter et à adapter, après avoir étudié d’autres modèles à travers le continent.

“Notre pays a donné la priorité aux efforts visant à numériser l’économie et à accroître l’usage des TIC. Au cours de notre parcours, nous avons examiné certains aspects de la sécurisation de nos transactions et nous avons étudié divers pays dont nous pourrions nous inspirer.

“Nous nous sommes mis d’accord sur le fait que le Nigéria est probablement l’une des meilleures destinations à considérer en raison des diverses similitudes, mais aussi de la manière dont ils ont géré une population importante tout en réussissant à faire des progrès dans la mise en œuvre de transactions numériques sécurisées”, a-t-il ajouté.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.