Le Conseil ghanéen du Hadj vise à coopérer avec le Nigéria

Précisions de Tunde Akanbi depuis Ilorin

0 290

Le conseil ghanéen du Hadj a demandé une collaboration plus étroite avec la Commission nationale du Hadj du Nigeria (NAHCON) afin de favoriser une relation fraternelle entre les deux pays.

Le président du Conseil du Hadj du Ghana et coordinateur présidentiel, Ben Abdallah Banda, a fait cette demande lors d’une visite de familiarisation au bureau de la Commission à La Mecque, à Ummul Jood.

Tout en faisant l’éloge de la NAHCON pour son rôle de précurseur, il a révélé que le Ghana Hajj était venu pour apprendre et s’abreuver du profond puits de connaissances et d’expérience de la NAHCON, acquis au fil des années.

“Nous sommes ici pour connaître votre histoire et ce que vous avez accompli. Nous avons donc jugé opportun de vous rendre visite afin d’apprendre et de partager votre expérience. Nous sommes venus ici pour avoir des idées et une expérience de première main de notre grand frère, le Nigéria, en matière de gestion du Hadj.

“Il est gratifiant qu’en dépit de votre emploi du temps, vous ayez pris le temps de nous recevoir. Nous sommes convaincus que les connaissances que nous acquerrons auprès de vous nous permettront d’améliorer encore notre gestion et notre processus du Hadj”.

M. Banda était accompagné d’autres membres du Conseil du Hadj du Ghana, comme Alhaji Osuman Masawudu, Alhaji Aziz Haruna Futa et le chef de l’administration du Conseil, Alhaji Ahmed Abdulai Abu.

Dans ses remarques, le président-directeur général de NAHCON, Alhaji Zikrullah Kunle Hassan, a révélé que la Commission était disposée à partager son expérience et à coopérer avec le Conseil pour atteindre son objectif de servir les invités d’Allah.

Selon lui, la coopération entre les deux pays contribuera à résoudre le défi de l’hébergement et de la prestation de services dans le cadre de la compagnie des mutawifs des pays africains non arabes.

Il a ajouté que les longues années d’expérience de la Commission lui permettaient de jouer un rôle de premier plan dans l’exploration et l’exploitation du potentiel du continent africain grâce à son système d’épargne pour le Hadj (HSS) et à l’Institut du Hadj du Nigéria (HIN), qui ont été conçus pour fournir une expertise aux missions africaines du Hadj en matière de gestion financière et de développement du capital humain.

“Nos portes vous sont ouvertes dans notre Institut du Hadj du Nigéria (HIN) pour répondre à vos besoins en main-d’œuvre et acquérir des connaissances pour vos administrateurs du Hadj”, a-t-il noté.

Dans une déclaration du directeur adjoint de l’information et des publications de la Commission, Mousa Ubandawaki a indiqué que la délégation avait été reçue par Alhaji Abdullahi Magaji Hardawa, commissaire chargé des opérations, de l’inspection et des licences (OIL), Alhaji Nura Hassan Yakasai, commissaire chargé de la politique, du personnel, de la gestion et des finances (PPMF), Sheikh Suleiman Momoh, commissaire chargé de la planification, de la recherche, des statistiques, de l’information et des services de bibliothèque (PRSILS), ainsi que par d’autres membres de l’équipe de direction de la NAHCON.

Leave A Reply

Your email address will not be published.