Meta, propriétaire de Facebook, va lancer une application similaire à Twitter

0 232

La nouvelle application Threads de Meta, propriétaire de Facebook, destinée à concurrencer Twitter, est disponible en pré-commande sur les boutiques d’applications mobiles des systèmes d’exploitation iPhone et Android.

Intitulé “Threads, an Instagram app”, le nouveau programme devrait être disponible dans les prochains jours et est décrit sur l’app store d’Apple comme étant “l’application de conversation textuelle d’Instagram”.

“Threads est l’endroit où les communautés se réunissent pour discuter de tout, des sujets qui vous intéressent aujourd’hui à ce qui sera tendance demain”, indique la description de l’application sur l’app store.

Le lancement de Thread intervient après une période d’incertitude chez Twitter depuis qu’Elon Musk, propriétaire de Tesla, en a pris la direction en octobre. Le milliardaire a restructuré l’entreprise, licencié des milliers de personnes et placé de nombreuses fonctionnalités derrière un système d’abonnement payant.

Meta, la société mère de Facebook et d’Instagram, a annoncé à la mi-mars qu’elle travaillait sur un nouveau réseau social dont la description en faisait un concurrent potentiel de Twitter.

Threads permettra aux utilisateurs de “se connecter directement avec leurs créateurs préférés et d’autres personnes qui aiment les mêmes choses – ou de créer un groupe de fidèles pour partager leurs idées, leurs opinions et leur créativité avec le monde entier”, selon la description de l’app store.

“Nous pensons à un réseau social décentralisé et indépendant pour partager des messages écrits en temps réel”, a révélé le groupe dans un communiqué.

Twitter a suscité l’ire la semaine dernière lorsque Musk a annoncé que la plateforme limiterait le nombre de tweets pouvant être lus par jour, les personnes ne payant pas d’abonnement – de loin la majorité des utilisateurs – étant limitées à 1 000 tweets quotidiens.

L’objectif affiché de cette décision était de limiter l’usage des données du réseau social par des tiers, notamment des entreprises alimentant des modèles d’intelligence artificielle.

Leave A Reply

Your email address will not be published.