Les Nations Unies s’engagent dans la lutte contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire au Nigeria

0 424

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a approuvé un nouveau Plan stratégique national (PSP) de 2,56 milliards de dollars pour le Nigéria afin de lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition, en particulier dans les régions du Nord-est et du Nord-ouest du pays.

Le représentant de l’Organisation mondiale de l’alimentation, M. David Stevenson, a révélé cette information à Abuja lors d’une réunion avec le ministère fédéral de l’aide humanitaire, de la gestion des catastrophes et du développement social.

Il a précisé que le programme quinquennal définissait l’ensemble du portefeuille d’assistance du PAM dans le pays pour l’année 2023-2027, ajoutant que les 2,56 milliards de dollars sont conçus pour aider le Nigéria à atteindre la sécurité alimentaire et une meilleure nutrition d’ici 2030, conformément à l’Objectif de Développement Durable (ODD 2).

“Pendant que l’insécurité alimentaire continue de s’aggraver au Nigéria, plus de 25 millions de personnes devraient être confrontées à une famine aiguë au plus fort de la période de soudure de juin à août 2023. Dans les seuls États de Borno, Adamawa et Yobe, quelque 4,4 millions de personnes devraient souffrir de la faim au plus fort de la période de soudure cette année. Quelque 2 millions d’enfants devraient souffrir de malnutrition aiguë dans les seuls États du Nord-est”, a-t-il informé.

Selon lui, l’aide humanitaire n’a pas suivi le rythme de la forte augmentation des niveaux de faim. Dans l’ensemble, le PAM aidera quelque 2,1 millions de personnes vulnérables au Nigéria en 2023 par le biais d’une assistance alimentaire et d’un soutien nutritionnel, de paiements en espèces et de projets de moyens de subsistance afin d’aider à renforcer la résilience des personnes touchées par le conflit.

Dans ses remarques, le secrétaire permanent du ministère fédéral de l’aide humanitaire, de la gestion des catastrophes et du développement social, M. Nasir Sani-Gwarzo, a révélé que le nouveau plan quinquennal prévoyait que le PAM étende ses zones d’assistance au Nord-Ouest et aux camps de réfugiés du Nigéria, au lieu du Nord-est précédemment couvert.

M. Sani-Gwarzo a conclu que le nouveau programme apportera une aide indispensable aux personnes vulnérables telles que les veuves, les personnes handicapées, les chefs de famille malades (alités), les personnes déplacées et les personnes vivant dans des camps de personnes déplacées à l’intérieur du pays, et qu’il renforcera la résilience des communautés touchées.

Leave A Reply

Your email address will not be published.